AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
FERMETURE DE YUUKOU

Pour plus d'informations, rendez-vous par ici.

Atomes crochus [Feat Hanata Senderfly]
Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Jeu 12 Fév - 21:59
    La matinée s’achevait. Dans le laboratoire des masters 1, le calme commençait à se dissiper pour laisser place à un chahut de la part des élèves qui commençait à saturer après quatre heures de cours dédiés aux calculs, le tout avec juste une mince pose de quelques minutes entre deux heures. Tous en avaient marres, et la sonnerie enclencha une vague de « ouf » dans la classe. Il était enfin l’heure de s’oxygéner et de respirer.

    Sauf pour Wim, qui lui, ne semblait pas avoir besoin d’oxygène, encore moins de la lumière du soleil, son teint pouvait en témoigner. Lorsqu’il fut enfin seul, il haussa la voix pour interpeller son professeur.

    -Monsieur ?

    Celui-ci posa son attention sur son élève. Aussi étrange que cela puisse paraître, Wim n'avait pas toujours de bonnes relations avec ses professeurs. Peut-être était-il travailleur, organisé, méticuleux et sérieux, il n'en restait pas moins un élève refusant d'avoir tord et qui osait parfois tenir tête à ses professeurs pour prouver qu'il avait raison. Son professeur lui demanda de s’exprimer, même si c’était inutile : Il savait très bien ce que Wim allait lui demander, puisque c’était presque tous les jours la même chose. Et tous les jours, il refusait, mais c’était plus du plomb qu’il y avait dans la tête du jeune homme ; il ne lâchait rien.

    -Pourrais-je rester ici pour m’avancer dans ma thèse, s’il vous plaît ?

    -Wim, tu as encore le temps pour les rendre. Des mois même.
    -Je sais très bien, monsieur, mais voyez-vous…
    -Très bien, lui coupa-t-il la parole, un peu exaspéré, tu peux rester cette fois-ci. Je dois voir une élève de seconde. Ne nous dérange pas s’il te plaît.

    Wim le remercia d’un signe de tête, et replongea son esprit dans ses calculs. Stylo plume à la main, , de nombreuses feuilles éparpillées de toutes parts sur son bureau, il griffonnait presque machinalement ses réflexions et ses réponses, ses calculs et ses idées. Tous ses chiffres et ses mots abrégés sur les feuilles semblaient être un joyeux bordel, car rien n’y était encore organisé, rien n’était encore au propre, et tout y semblait si anarchique que personne d’autre que Wim ne pouvait comprendre ce qu’il y avait d’inscrit sur la feuille.

    Un bruit se fit entendre au bout de la pièce. Un grincement de porte. Wim releva vaguement la tête de ses calculs. Cela devait être l’élève de seconde en question. Le jeune homme la regarda brièvement quelques secondes. Plutôt grande et fine, cheveux et yeux roses, plutôt mignonne c’était surtout son air triste qui le marqua. Peut-être avait-elle peut des remontrances qu’on pouvait lui faire ? « Tant pis pour elle. Elle n’avait qu’à mieux travailler » songea-t-il.

    Le professeur l’invita à s’assoir, et Wim retourna à son occupation principale de sa vie entière : son travail. Cependant, un léger air agacé apparut sur le visage de Wim. Le bruit de leur discussion le gênait. Certes, il en fallait peu pour l’embêter, lui qui était un amateur de calme et de solitude, mais puisqu’il fallait bien s’en accommoder…. Il releva vaguement la tête quelques secondes de plus, secondes suffisantes pour que son regard croise celui de Hanata. Lâchant un bref soupir, il recommença à griffonner rapidement sur ses feuilles.


avatar
Invité
Invité

Jeu 12 Fév - 23:06


Peu après que la cloche retentisse, Hanata était déjà dans les couloirs. Son sac à dos pendu sur ses épaules, elle regardait son ombre avancer en même temps qu'elle. Peut-être était-ce pour oublier que ses mains tremblaient.
Aujourd'hui, elle semblait plus préoccupée que d'habitude.

Elle continuait de marcher, à contre-sens des aînés qui lui jetaient d'étranges regards. Elle faisait tout pour les ignorer, et persistait à fixer la porte de la salle de classe où elle se dirigeait. Celle-ci semblait s'être vidée en un quart de seconde de ses élèves pressés et épuisés. Elle ouvrit la porte doucement, sans un mot.

<< Très bien, tu peux rester cette fois-ci. Je dois voir une élève une seconde. Ne nous dérange pas s'il te plait. >>

Le visage du professeur semblait exaspéré. Hanata suivit son regard comme par reflex, avant de voir la silhouette d'un jeune homme aux cheveux noirs, baissant sa paire d'yeux à sa feuille. Il semblait imperturbable, plongé dans une concentration inébranlable.

<< Oh, Hanata, te voilà ! La voix du professeur fit attirer de nouveau l'attention de la jeune fille sur lui. Je t'en prie, assieds-toi. >>

Elle hocha la tête puis rejoignit l'enseignant à son bureau, s'installant, la tête baissée, sur la première chaise venue.

S'en vient alors une suite de sermons se ressemblant tous autant les uns que les autres. Des reproches principalement sur son manque d'attention en cours et ses notes dégringolant au fil des jours. Après tout, les Sciences n'étaient pas la matière favorite d'Hana'. Elle trouvait cette matière trop compliquée pour elle, n'arrivait pas à s'y intéresser.
Mais elle savait que cela n'allait suffire face aux arguments réfléchis et compréhensibles de son professeur.
Elle n'était pas habituée à se faire réprimander, après tout, elle reste une élève considérablement sage et attentive lors des autres cours. Mais ce professeur n'arrivait pas à capter son intention. C'était plus fort qu'elle.

Ne sachant que répondre, étant à la fois vexée et ennuyée des remarques de l'adulte en face d'elle, celle-ci détourna le regard. Elle cherchait autre chose, autre chose pour occuper son esprit...

Et ses yeux la guidèrent de nouveau vers lui, plus loin au fond de la classe.

Qu'est-ce que ce Master 1 faisait là ? N'avait-il pas faim ? N'était-il pas épuisé ? Qui aurait envie de rester en cours à une heure pareille ?
Probablement une dite "Grosse tête"... en finit-t-elle par déduire.
Mais celui-là avait une allure des plus spéciales... Il était grand, voire même très grand. Il avait une chevelure à l'aspect négligé par ses nombreuses mèches rebelles, un teint blanc comme neige, pâli par la fatigue, orné de yeux soulignés par des cernes foncés... Ces yeux là, demeuraient toujours fixés sur sa copie, comme perdus dans un monde à part...

Voyant que les yeux de son élève étaient plus absorbés par Wim plutôt qu'à son discours, le professeur décida de clore la discussion rapidement.

<< Bien, nous discuterons de ça plus tard, je dois y aller. >>

Sur ces mots, il se leva de sa chaise et rangea  ses derniers documents dans sa malle. Hanata retourna sa tête vers lui, sortie de ses songes, puis se leva de sa chaise. Elle ne se contenta que d'un nouveau hochement de la tête, toujours aussi silencieuse qu'à son arrivée.
Le professeur se dirigea vers la porte, jetant un dernier regard derrière lui : la jeune fille restait debout, à fixer le lycéen qui demeurait encore son stylo à la main, griffant mots et calculs à une vitesse fulgurante. Celle-ci semblait souhaiter l'attendre...

L'enseignant soupira avant de lancer un dernier regard en direction du garçon.

<< Wim, dépêches-toi s'il te plaît. Je ferme la salle.>>


Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Ven 13 Fév - 18:56
    Il releva la tête de ses feuilles, lâcha son stylo plume, et il se rendit à l'évidence qu'il ne pourrait rester ici éternellement.

    -Bien, articula-t-il difficilement.


    Evidemment, lorsqu’on le pria bien gentiment de sortir de cette salle pour aller travailler ailleurs, Wim s’énerva un peu, et, exaspéré, il commençait à faire le tri dans ses affaires, les rangea proprement et bien en ordre, manique comme il était. Une fois tout en ordre, Wim passa son sac noir en bandoulière sur son épaule et se traina, non sans peine, hors de la classe.

    Son professeur le regardait, impatient de quitter cette classe et de fermer la porte. Mais l’attention de Wim se concentra sur la jeune fille présente elle aussi. Elle s’appelait Hanata apparemment, d’après le peu de conversation qu’il avait entendu. Ce n’était pas que sa présence le dérangeait mais… Que faisait-elle encore ici ? Elle qui venait d’entendre pour de longues minutes des remontrances peu agréables… La plupart des élèves auraient fui au plus vite, évitant de rester quelques secondes de plus avec un professeur avec qui il entretenait une relation plutôt tendu. Mais elle, restait étrangement ici. Intrigué, Wim remarqua que son regard était dirigé vers lui. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? Il n’aimait pas se sentir observé. Aussi, détourna-t-il le regard, le plantant dans celui de son professeur.

    -Désolé de vous avoir embêté, monsieur.

    Ces excuses sonnaient aussi sincère qu’un coupable clamant son innocence, et c’était bien une petite pointe d’ironie que l’on pouvait percevoir dans le ton de Wim. Du moins, le jeune homme espérait l’avoir suffisamment dosé pour ne pas se prendre une remontrance pour insolence. Il n’avait pas besoin de cela. Les trois individus sortirent de la classe. Le professeur reparti en direction de la cafétéria, et Wim sortit son agenda de son sac pour vérifier ce qu’il avait à faire. Bon. Rien de spécial. Mais on ne se refuse cependant jamais une viré à la bibliothèque. L’apprentissage n’a jamais de fin pour lui, et il trouvera toujours une matière à travailler, un sujet à apprendre, un exercice à faire. Oui, il en faisait beaucoup. Beaucoup trop même. Wim avait un mental d’acier pour vivre comme il le faisait. De nombreuses personnes avant lui auraient craqué sous une telle pression. Mais Wim … n’était pas comme tout le monde. Pour la plupart des personnes le côtoyant vaguement ou l’apercevant même dans la rue, il faisait partie de cette catégorie de gens qu’on appelait bizarres, étranges ou spéciaux. Et parfois, Wim aurait espéré avoir été normal. C’aurait été beaucoup plus simple.

    Les secondes s’écoulèrent tandis qu’il feuilletait machinalement les pages de son agenda, et Wim se demandait une chose : Que faisait-elle encore là ? Oui, la jeune fille, élève de seconde, était encore ici. Il lui jeta vaguement un regard, fronçant légèrement ses sourcils, puis cligna rapidement des yeux, visiblement gêné, se demandant bien ce qu’elle pouvait lui vouloir. Il ne l’avait clairement jamais vu auparavant, et Wim était à des kilomètres d’avoir une quelconque réputation qui ferait briller, de manière positive, son nom à travers l’école, alors elle ne devait avoir aucune raison de rester ici...


avatar
Invité
Invité

Ven 13 Fév - 20:05


Le garçon finit finalement par poser le stylo plume qu'il guidait de ses doigts avec tant d'adresse.

<< Bien. murmura-t-il avec difficulté. >>

Il se leva à son tour et rangea ses affaires dans son sac, de manière soignée et organisée, malgré l'agacement qui semblait faire lueur dans ses yeux. Il rejoignit ses deux compères, lançant au passage à Hanata un regard plutôt interloqué.
Surprise, elle frissonna et inclina les yeux vers le bas.

<< Désolé de vous avoir embêté, monsieur. >>

Sur ces mots semblant autant ironiques que sincères, il quitta la salle le premier, suivit de près par l'autre homme. La jeune fille sortit à son tour et regarda l'enseignant se retirer après avoir fermé la porte derrière elle.
Hanata entendit le son de pages se tourner rapidement.
Elle fit volte-face avant d'apercevoir de nouveau ce fameux étudiant aux yeux sombres. Ils bougeaient de façon dynamique sur les pages d'un agenda que le jeune homme lisait d'un air préoccupé.

Incroyable... Les autres élèves auraient habituellement couru vers la cafétéria à une telle heure, poursuivant la moindre heure de pose afin de souffler, de prendre l'air. Pourtant, cet inconnu, lui, avait toujours le regard perdu dans les pages d'un cahier...
Que pouvait-t-il bien penser ?
Plus la jeune fille l'observait, plus son regard semblait troublé de questions si nombreuses qu'elle ne parvenait à les compter. Elle ne le regardait pas d'un regard moqueur ou mesquin, juste d'un regard intrigué, voire intéressé.
Elle commençait à l'envier, se disant que ce garçon devait devoir son investissement colossal à beaucoup de courage. Peut-être que ses études occupaient une place plus importante dans sa vie que dans celle d'un lycéen lambda.

Une nouvelle fois, ses yeux se reposèrent sur elle, brièvement. Ils semblaient offensés, ou plutôt gênés. C'est par ce regard qu'Hanata se rendit compte du regard insistant qu'elle fixait sur l'étudiant.

D'un reflex presque automatique, elle baissa hâtivement la tête. Peut-être avait-il interprété son geste comme étant déplacé... Il est vrai que cela pourrait parraître plutôt hautin d'observer ainsi un aîné...

Nul doute pour elle que si cela s'avérait véridique, elle se devait impérativement de s'excuser.  Mais prise d'une anxiété soudaine, ses lèvres n'osèrent à peine s'articuler.

<< D-Dé... D-Déso... >>

Impossible. Aucun son ne parvenait à sortir. De plus, sa voix était tellement basse qu'elle semblait chuchoter.
Quelle honte, n'importe qui se serait moquée d'elle dans une telle situation. Sa seule envie dorénavant était de partir en courant, mais le respect qu'elle accordait instinctivement à autrui la plaçait dans une impasse ; si elle ne disait rien ici et maintenant, elle ne se le pardonnerait sûrement jamais.

Elle gonfla ses poumons d'air parle le biais d'une respiration prolongée. Peut-être pas pour avoir le courage de faire part de ses excuses ou prendre ses clics et ses claques, mais au moins pour arrêter de trembler. Elle paraîtrait moins pitoyable...
 


Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Ven 13 Fév - 21:24
    Wim rangea son agenda à sa place, et s’apprêtait à partir pour retourner dans son studio. Ou peut-être pour manger un peu. Après tout, bien qu’il n’ait pas tellement faim, il était l’heure… Il avait failli oublier. Il était courant pour Wim qu’il soit si aspirer par son travail qu’il en oublie même de manger. Estimant que de s’arrêter convenablement pour prendre le temps de bien manger était une perte considérable de temps, il se contentait de manger deux trois trucs déjà tout faits. Au détriment de sa santé personnelle…

    Mais il fut stoppé dans son départ. Une petite voie s’éleva à côté de lui. Il se retourna en direction de celle-ci et son regard se posa alors vers la fameuse élève de seconde. Cette Hanata allait enfin parler ? Elle semblait en état de stress intense, et elle peinait à articuler correctement ses quelques mots, mots qu’elle prononçait tout bas, si bien que Wim eut du mal à comprendre ce qu’elle tentait de dire. Il se planta juste devant elle, la regarda en face et commença à se questionner. Désolé ? Mais désolé de quoi ? Elle avait un problème certain, songea Wim. Mais qui n’en n’avait pas, après tout…

    -Je ne suis pas sûre d’avoir tout suivi…

    Wim ne comprenait pas la situation. C’était ce genre de chose qu’il ne comprenait pas, qu’il ne parvenait pas à comprendre. Cela lui échappait sans cesse. Certain aurait compris que la jeune fille était timide. Ils auraient compris sa façon de fonctionner, pourquoi elle s’excusait, que cela était une partie de sa personnalité. Mais Wim ne comprenait pas ce genre chose. Parce qu’il manquait cruellement de relation sociale, il n’avait aucune idée de comment les gens fonctionnaient. Il n’avait d’ailleurs aucune idée de comment on se lie d’amitié, et il ne sait jamais vraiment quoi dire lorsqu’on lui adresse la parole rien que pour discuter. Cela entraînait un autre problème : il faisait preuve d’un manque de tact presqu’affligeant.

    -Mais… Pourquoi t’excuses-tu ? Enfin…

    Wim éprouvait une certaine pitié envers elle. Incapable de parler convenablement et comme figée sur place, il se trouvait en face d’un miroir, et se souvenait alors très bien de sa timidité presque maladive qu’il traînait dans son enfance. Cette timidité qui l’avait empêché de s’affirmer, de s’exprimer, et surtout, de se défendre face à ce qu’il subissait à l’école. En grandissant, ses relations ne s’étaient certes pas améliorées, mais il avait appris à ne plus craindre les autres. Et surtout, il avait appris à se défendre lui-même.

    Il continuait de la regarder, puis finalement, semblait faire preuve de compassion.

    -Tu n’as pas l’air très… bien. Ça va ?


    Car s’il se rappelait très bien de sa timidité, il se rappelait aussi très bien qu’il n’avait eu presque jamais personne pour le soutenir un tant soit peu lors des passages difficiles de sa vie. Et c’était seul qu’il avait appris à se construire et à se sortir de ses problèmes. Mais il aurait aimé en recevoir, de l’aide. Alors en attendant, il donne la sienne, comme pour essayer que d’autres ne vivent pas la même situation que lui.



avatar
Invité
Invité

Ven 13 Fév - 22:24


Le jeune étudiant tourna ses yeux vers elle. A l’entente de son murmure, il reprit une expression troublée.

<< Je ne suis pas sûr d’avoir tout suivi… Mais… Pourquoi t’excuses-tu ? Enfin…  >>

Ses paroles semblaient, elles aussi, hésitantes, laissant penser à une certaine confusion.
Hanata demeurait les yeux fixés sur le sol, songeuse. Ce qu'elle avait dit était sûrement idiot...
Mais au moins, s'il ne s'attendait pas à des excuses de sa part, cela sous-entendait sûrement qu'il n'avait pas été blessé par son regard insistant précédemment. Cela la rassurait, tout en l'angoissant davantage.
Elle se remit à frissonner, tellement qu'elle n'arrivait même plus à sentir le bout de ses doigts.
Jusqu’à ce qu'il l'interroge, d'une voix étrangement douce ;

<< Tu n’as pas l’air très… bien. Ça va ? >>

La jeune fille se figea...
Elle cessa de trembloter comme une feuille et ouvra grand les paupières, le regard toujours fixé sur ses chaussures.

"Ça va ?", c'était bien ce qu'il avait prononcé. Il s'était soucié de son état au lieu de rire en éclats.
C'était comme si elle percevait une sorte de compassion, une main tendue à travers ses mots... En clair, une sensation qu'elle avait encore très peu connue auparavant, dans son passé trouble bercé par la peur et l'angoisse.

Bien que toujours un peu anxieuse, sa respiration s'apaisa calmement. Elle leva doucement la tête et reposa ses yeux sur son camarde.
Leurs regards confus se croisèrent, comme ceux de deux personnes essayant de se comprendre. Peut-être que cet individu lui ressemblait plus qu'elle ne le pensait, et cela ne faisait qu'étendre plus encore l’intérêt que la jeune fille portait sur lui.  
Un elle tenta de sourire, afin que son homologue ne soit pas trompé par son regard maussade. Ses mots parvinrent à se dévoiler plus facilement, tout en étant doux et bas.

<< Je... Je vais bien. Ne t'inquiète pas... >>

Elle inclina légèrement la tête sur le côté, les joues empourprées par sa timidité encore constante. Elle semblait chercher ses mots en même temps qu'elle les disait, ce qui fait qu'elle continuait de garder un air songeur, tout en n'osant  réellement regarder fixement son interlocuteur.

<< Je voulais... Je voulais m'excuser de t'avoir regardée comme ça... Je sais que ce n'est pas très... Agréable. >>

Enfin avait-t-elle réussi à sortir une phrase. Deux même. Cela ne se voyait pas, mais elle était fière intérieurement. Pour quelqu'un d'autre, cela n'avait pas autant de mérite qu'un véritable exploit, mais pour elle, c'était tout comme.

Elle avait déjà espoir de pouvoir se rapprocher de cette personne et éclaircir toutes les questions qui émergeaient unes a unes dans son esprit à son sujet.
Bien qu'elle ne sache vraiment pas comme s'y prendre pour ce faire, elle sentait quelque chose de passionnant émaner de ce lycéen.



Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Sam 14 Fév - 17:32
    Plus Wim parlait, plus la jeune fille semblait mal à l’aise. Du moins, c’est ce qu’il semblait comprendre. Elle ne cessait de trembler et elle semblait juste incapable de le regarder dans les yeux, les siens étant rivés sur le sol. Elle ne prononçait aussi plus un mot. Elle était littéralement pétrifiée. De peur ? Sûrement.

    Ne sachant vraiment quoi faire et ayant une once de bon sens, Wim s’enquit de savoir si tout allait bien tant son comportement était plutôt étrange. Certes, il admettait qu'on pouvait être timide, mais cette jeune fille souffrait vraiment d'une timidité aiguë!

    Hanata s’arrêta de trembler, du moins un peu. Mais elle ne releva pas la tête pour autant, gardant ses yeux plantés dans le sol, et elle semblait tout aussi perdue, voire même apeurée. Wim ne cessait de penser qu’il était tombé sur un individu plutôt… spécial. Enfin, qui était-il pour se permettre de juger? Il n'était pas un exemple de "normalité" si l'on peut dire.

    S
    i elle semblait aussi stresser qu’au départ, un déclic finit par apparaître, et elle sembla se calmer peu à peu, pour retrouver un état plus stable, où elle cessait de trembler et où elle semblait respirer plus normalement et sainement. Finalement, elle releva un peu la tête, son regard se planta dans celui de Wim, et les deux jeunes personnes échangèrent un long regard, comme pour essayer de se comprendre un tant soit peu dans la confusion générale qui régnait dans cette pièce.

    Et, comme par un miracle, elle sourit brièvement. Hanata tenta de s’exprimer de nouveau. Ses mots étaient clairs, du moins plus qu’auparavant, et bien que son ton de voix restait bas, on ne peinait plus à comprendre ce qu’elle désirait exprimer.

    Elle allait bien ? Son attitude semblait vouloir dire le contraire, mais soit. Wim ne sachant plus quoi dire et n’étant pas doué pour tenir une conversation, surtout lorsque l’interlocutrice en question était d’une timidité maladive, il prononça brièvement un mot avant de baisser ses yeux.

    -Bien.


    La conversation aurait pu tout simplement s’arrêter là. Lui n’allait très certainement pas continuer à parler avec elle car il n’avait rien à dire. Quant à elle, il serait étonné si elle prononçait ne serait-ce qu’un mot de plus.

    Et pourtant.


    Elle s’excusa –encore- mais en précisant pourquoi. Ses phrases étaient de plus en plus claires, de plus en plus longues. Cependant Wim ne comprenait toujours pas pourquoi elle s’excusait pour ça. C’était tellement… bénin. Enfin, il préférait toujours ça à une énième moquerie de la part de ses camarades.

    -Oh, ce n’est rien, ne t’excuses pas pour ça. J’ai… L’habitude, tu sais.

    Une petite teinte d’amertume se faisait entendre à la fin de sa phrase. Wim ne lui en voulait pas. Après tout, ce n’était pas la première fois qu’on le dévisageait ainsi, et il avait fini par en avoir l’habitude, à son plus grand regret. Et le regard qu’elle portait sur lui n’était pas l’un de ces regards inquisiteurs qu’il avait l’habitude de recevoir. Non, c’était plus un regard… curieux ?


avatar
Invité
Invité

Sam 14 Fév - 21:03


<< Oh, ce n’est rien, ne t’excuses pas pour ça. J’ai… L’habitude, tu sais. >>

Un relent d'amertume semblait s'être imprégné dans ses mots. Comme si dans ses souvenirs avaient refaits surface ce genre d’expériences que l'on préfère laisser dans un coin de sa tête plutôt que de dépoussiérer de nouveau.
Hanata connaissait bien ce sentiment. Elle le connaissait un peu trop même. Tellement qu'elle s'en voulait quelques peu de lui avoir fait songer à cela...

Elle se redressa, ses yeux droits, se plongeant dans ceux de son interlocuteur, tout en prononçant des paroles douces, sans aucune fermeté mais baignés de sincérité.

<< Non, j'insiste... On a beau en avoir l'habitude, cela n'empêche pas les gestes en question d'être blessants. >>

Un physique hors norme, un investissement dans son travail plus ardu que la moyenne... Nuls doutes que les regards dont il disait avoir l'habitude ne devaient avoir rien d'aimable.
Hanata, forgée par le temps, avait fini par bien saisir à quel point certaines personnes peuvent être hostiles, et ce à quel point cela à du lui valoir rires et injures.
Elle ne voulait pas se rabaisser à cela. Elle souhaitait lui offrir une main tendue, même si ce n'est qu'à partir de paroles, même  si cela ne risquait pas de le toucher.

Plus les secondes passaient, plus elle commençait à prendre force, à avoir confiance en elle. Plus ses anxiétés se dissipaient, plus elle se sentait à l'aise.  Peut-être car plus la discussion évoluait, plus elle arrivait à s'identifier à son camarade.
Cela lui faisait... Du bien. Oui, cela la remplissait d'un sentiment de bienveillance et de bien-être dont elle n'était pas habituée. Elle avait envie d'être sincère, de dire clairement ce qu'elle avait sur le cœur à quelqu'un.

<< En fait, si je te regardais comme cela, c'était juste parce que... Je me posais des questions. Tous étaient partis, pourtant toi, tu étais là. Tu demeurais les yeux plongés entre les lignes de ton cahier, semblant tellement... Passionné et imperturbable... >>

Ce n'est qu'après avoir lancé ces mots que la demoiselle se rendit compte de sa confidence.
Elle baissa la tête et se gratta l'arrière du cou, l'intérieur d'elle toujours envahi d'une certaine crainte...
Peut-être que cet étudiant ne parviendrait pas à percevoir la sincérité de ses mots après tout. Peut-être se moquera-t-il d'elle, peut-être s'était-elle trompé à son sujet.

Mais peu importe sa réaction, de toute manière, elle l'encaisserait. Après tout, une moquerie de plus, une moquerie de moins, quelle importance, au point où elle en est ?




Dernière édition par Hanata Senderfly le Dim 15 Fév - 17:16, édité 3 fois
Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Sam 14 Fév - 22:48
    Plus la conversation suivait son fil et plus la jeune élève de seconde semblait aller de mieux en mieux. A chaque réplique, à chaque parole, Hanata semblait être plus calme, moins stressée. Son ton de voix prenait plus d’assurance, elle se redressait, osait regarder son interlocuteur dans les yeux. De temps à autres, elle osait même un sourire.

    Mais ce que Wim apprécia le fait était qu’elle puisse comprendre ce qu’il ressentait. S’excusant de nouveau, elle parlait d’un geste « blessant ». Exactement. C’était le mot. Et c’était ce que Wim endurait péniblement depuis des années. Mais avec le temps, il s’était forgé une carapace le rendant presqu’inatteignable. Les insultes qu’il recevait ne l’humiliait plus mais l’endurcit. Usant de sa répartie, il avait appris à répondre. Et usant de sa tête, il avait appris à se venger. Lorsqu’il repensait à ça, son regard s’assombrit. Il acquiesça cependant après les paroles d’Hanata.

    -… Tu as raison.

    Et Wim baissa légèrement la tête. Il ne s’attendait certainement pas à ce que la discussion prenne ce tournant. Il ne s’attendait pas non plus à ce qu’elle soit capable de le comprendre… autant. Certes, certaines personnes étaient bel et bien capable de comprendre ce qu’il ressentait, mais peu était capable de montrer autant de compassion et de compréhension après une première discussion de dépassant même pas le stade des heures. Que connaissaient-ils l’un de l’autre après tout ? Rien, tout juste leur non, et encore, seulement parce que leur professeur les avait distinctement prononcés.

    Lui ne disait rien, parce qu’il n’avait rien à dire, parce qu’il ne savait pas quoi dire, mais elle brisait le silence à chaque fois, comme si sa timidité se dissipait peu à peu. Et ses mots intriguèrent… Des questions ? A quoi bon se poser des questions à son sujet ? Il n’y avait rien d’intéressant à dire. Mais sa sincérité était pourtant là, Wim le ressentait.

    Alors comme ça, c’était son attitude vis-à-vis du travail qui l’avait intrigué ? Wim pouvait au moins comprendre ça. Il savait qu’il travaillait beaucoup. Trop même. Et on voyait, lorsqu’il était à l’ouvrage, qu’il mettait tout son cœur et toute son âme dans ses travaux. Car Wim était ce que l’on appelait un passionné. Passionné des sciences. De physique, de chimie, de mécanique quantique plus exactement. D’ailleurs, personne ne sait ce qui le retenait de donner son corps à la science.

    -Passionné et imperturbable ? Oh, sûrement. Je… j’aime bien travailler.

    Il marqua une petite pose, puis se ravisa.

    -Enfin …. Non. J’adore travailler, plus exactement. Ma filière me passionne. Si les sciences sont une corvée pour certain, pour moi, elles représentent tout. Et j’essaie de leur faire honneur.


    Les mots qu’il prononçait étaient tous teintés d’un éclat vif, et les yeux sombres du jeune homme semblaient enfin éclairés, montrant toute l’étendue de sa passion. Passion presque malsaine si l’on savait à quoi elle amenait Wim. A ne plus dormir. A ne plus accepter le moindre échec. A ne plus admettre le moins relâchement. Mais qu’importait pour lui, c’était lui qui choisissait d’agir ainsi.

    -Toi aussi, tu dois bien être passionnée par ta filière non ? D’ailleurs, laquelle est-ce ?

    Le jeune homme parlait enfin, montrant bien qu’il savait qu’il ne risquait rien à parler à Hanata. Elle semblait inoffensive, et surtout, apte à le comprendre.


avatar
Invité
Invité

Sam 14 Fév - 23:53


Ses yeux étaient devenus sombres, limite baignés de ténèbres, lorsqu'il baissa la tête pour déclarer d'une voix calme ;

<< … Tu as raison. >>

Une nouvelle fois, Hanata commençait à s'en vouloir.
Par son expression, on aurait dit qu'il se remémorait de nouveau des plaies béantes...
Mais il releva de nouveau la tête, afin de lancer.

<< Passionné et imperturbable ? Oh, sûrement. Je… j’aime bien travailler. Il fit marquer une petite pause dans sa phrase avant de continuer, le visage soudainement illuminé d'un enthousiasme pétillant. Enfin …. Non. J’adore travailler, plus exactement. Ma filière me passionne. Si les sciences sont une corvée pour certain, pour moi, elles représentent tout. Et j’essaie de leur faire honneur.>>

Oui...Décidément, il est vraiment incroyable.
Son regard, débordant de passion, captivait Hanata au plus haut point. Elle qui ne comprenait rien à la Science, était devant un véritable amoureux de ce terrain qui lui paraissait semé d’embûches.  Ses yeux étaient illuminés, comme parsemés d'étoiles ; cette expression sur le visage de Wim lui rappelait cette sensation lorsqu'elle repensait à son monde imaginaire, enfoui sous ses consoles et ses pixels. Même si pour elle, cette drogue était plus un abri, un bouclier lui permettant de s'éloigner du monde qui l'entourait plutôt qu'une raison d'y vivre.
Une fois de plus, elle arrivait à s'identifier à lui, et une fois encore, son admiration et sa compassion grandissait d'avantage.

<< Toi aussi, tu dois bien être passionnée par ta filière non ? D’ailleurs, laquelle est-ce ? >>

Il semblait parler avec assurance, ses hésitations avaient totalement disparues. Il en était de même pour la jeune fille, qui finit finalement par être totalement à l'aise.
Au fil de la discussion, les deux étudiants avaient finalement prit confiance en eux et en leur homologue, l'atmosphère en était inopinément devenue chaleureuse.

Hanata était devenue totalement décontractée, ses mots étaient baignés de douceur tout en étant mêlés à un enthousiasme semblable à celui du jeune garçon.

<< Pour ma part, il s'agit de la filière informatique ! Elle baissa les yeux, un peu hésitante sur ses mots. Je ne pense pas être aussi passionnée que toi mais... C'est la seule filière pour laquelle je prend plaisir à étudier et à progresser ! >>

Son visage témoignait dorénavant d'une allégresse ineffable. Cela faisait longtemps qu'Hana' n'avait pas entretenue une discussion avec quelqu'un qui ne s'arrêtait pas à quelques formules de politesse suivies d'un hochement timide de la tête.
Elle était face à une autre personne a laquelle elle pouvait s'identifier, et elle en était plus qu'heureuse.

<< Je n'y connais rien à la Science. C'est une matière pour laquelle je peine beaucoup... Elle se caressa l'arrière le cou, d'un air coupable. En réalité, je t'enviais... Tu magnais ton stylo avec tellement de facilité, comme si tu comprenais tellement bien ce qui était demandé, que tu arrivait à voir plus loin que les consignes et... Je trouvais ça fascinant. J'aimerais beaucoup te ressembler... >>


[Je profite de ce HRP pour maudire ma connexion internet, de m'avoir forcée à recommencer ce post 2 fois d'affilés en n'envoyant pas mes messages- :1:   ]



Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Dim 15 Fév - 15:12
    Wim ne cessait de se poser une question. C’était quand au juste, la dernière fois qu’il avait réussi à tenir une conversation aussi longtemps, et en évitant de s’échanger des banalités sur le temps et des politesses ? Il y a longtemps, pour sûr. Mais ce qui était le plus impressionnant selon lui était qu’il parvenait même à prendre un peu de plaisir à discuter avec cette fille.

    Elle aussi semblait apprécier cette discussion. Ils commencèrent à en apprendre plus l’un sur l’autre. La filière informatique ? Pour être honnête, c’était une filière qui intéressait beaucoup Wim. D’un côté, les sciences et l’informatique étaient deux matières ayant beaucoup de point commun et deux matières qui nécessitaient les mathématiques. Wim songeait d’ailleurs à prendre des cours en informatique, jugeant que cela pourrait toujours lui servir. Pour le moment, il se contentant de savoir utiliser son ordinateur et de deux trois connaissances supplémentaires apprises sur le vif.

    Wim lui renvoya son sourire, chose qu’il faisait plutôt rarement, avant de poursuivre la discussion.

    -L’informatique ? C’est un domaine intéressant, ouvrant de nombreuses possibilités ! Tellement de choses sont informatiques de nos jours.

    Hanata avouait ensuite qu’elle ne connaissait rien à la science. Cela déçu, en toute honnêteté, le jeune homme, qui aurait bien voulu parler de ses connaissances avec elle. Mais si elle n’y connaissait rien, il y avait de grande chance qu’elle n’y comprenne aussi rien. Mais la suite de la conversation ne manqua pas de perturber quelque peu Wim de par sa tournure pour le moins… Inhabituelle.

    Si les mots peuvent facilement blesser, ils peuvent aussi donner de la force et du courage. Hanata semblait si sincère en prononçant ces paroles. Alors comme ça, elle l’enviait ? A ce point ? Mais c’est surtout ses derniers mots qui eurent le plus d’effet sur le jeune homme. « J’aimerais beaucoup te ressembler ».

    Ces mots gênèrent tellement Wim qu’il essayait de s’en sortir en détournant la conversation.

    -Enfin, je suis doué en science, mais il y a tellement d'autre chose que je suis incapable de faire et de comprendre. Et puis, tout le monde a bien un domaine de prédilection…. Je suppose.


    D’autre chose qu’il était incapable de faire ? Des tas, oui ! Avoir une vie sociale. Avoir des amis. Sortir dehors juste pour se promener. Comprendre les autres. Des tas de choses qui pour de nombreuses personnes étaient naturelles, et qui pourtant était du domaine mystique pour Wim. Jamais il n’avait pleinement saisit ces concepts-là.

    Il marqua une pose, et pendant quelques secondes, Wim ne dit pas un mot. Parce qu’il ne savait plus quoi dire, tout simplement. Il repensa à ce qu’elle venait de lui dire, ces mots qu’il avait essayé de détourner, ces mots qui l’avaient mis dans un état de confusion intense. Jamais il ne pensait qu’on pourrait lui dire ça. Mais savoir que quelqu’un l’admirait un tant soit peu le confortait dans l’idée que les heures qu’il passait à travailler servaient à quelques choses. Petit à petit, son teint trop pâle pris un peu couleur, s’empourpra facilement, montrant sa gêne. Et enfin, il parla lui aussi sincèrement.

    -Je… Merci.

    Merci, tout simplement. Merci Hanata, c’était tout ce qu’il avait envie de dire. Ce mot, aussi cours et aussi simple qu’il était avait ici une tout autre dimension. A travers ce mot, Wim mis tout son cœur à l’ouvrage pour qu’elle puisse comprendre à quel point il était, pour une fois, presque heureux.

    [HRP: Je compatis à ta douleur.... :c]



avatar
Invité
Invité

Dim 15 Fév - 16:41


[HRP : Oulà... Y'a eu un énorme beug avec le fofo -Ou c'est moi qui ais faite une grosse erreur, je ne sais pas- , mais il vient de remplacer tous mes posts précédents par ma dernière réponse. Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé, donc je vais les réécrire afin que tout garde une certaine cohérence. Je ne me rappelle plus exactement des paroles que j'ai utilisée, donc je demande pardon à toi et au staff si jamais il y a des faux raccords. >.<
Voilà voilà, gomen gomen.

EDIT - Problème résolu. ^^]

<< L’informatique ? C’est un domaine intéressant, ouvrant de nombreuses possibilités ! Tellement de choses sont informatiques de nos jours. >>

Ses paroles n'étaient pas hasardeuses, il semblait savoir de quoi il parlait. Avait-il quelques connaissances en la matière ?

Hanata avait souri suite à l'entente de cette phrase, mais la suite de la conversation semblait avoir troublé Wim au plus haut point.
Et encore, "troublé" était probablement un mot faible. Elle semblait l'avoir plongé en pleine confusion, comme si certains de ses mots avaient remis des tonnes de choses en question. Prit d'une gêne soudaine, sa réaction aux paroles de la jeune fille fut hâtive ;

<< Enfin, je suis doué en science, mais il y a tellement d'autre chose que je suis incapable de faire et de comprendre. Et puis, tout le monde a bien un domaine de prédilection…. Je suppose. >>

Hana' laissa un léger rire s'échapper de sa gorge. Elle ne savait pas elle-même s'il s'agissait d'un gloussement nerveux ou d'un ravissement... Elle ne savait pas trop ce qu'elle ressentait à ce moment là. Voir l'étudiant aussi confus semblait l'avoir troublée elle aussi.
Elle se demandait comment c'était possible, pour quelqu'un comme elle, de discuter aussi facilement avec quelqu'un. Sans aucune crainte, sans aucune hésitation. Comment un tel plaisir pouvait-il s'offrir à quelqu'un comme elle ?...

Ils semblaient tous les deux noyés dans leurs pensées, laissant le couloir dans un silence implacable durant quelques minutes. Chacun semblait chercher leurs paroles... Hana', elle, cherchait quelque chose... Quelque chose pour exprimer la reconnaissance qui grandissait au fond d'elle.

Elle qui a toujours été seule, elle qui s'est toujours tenue éloignée. Elle qui n'était qu'une sotte incapable de s'exprimer et qui pourtant, se retrouvait face à quelqu'un a cherché à la comprendre, à converser avec elle. Quelqu'un l'a écoutée, l'a écoutée sans la juger, l'a rassuré indirectement. Quelqu'un l'a fascinait, quelqu'un lui faisait ressentir quelque chose... Quelqu'un était là, tout bonnement. Qui la voyait, et comme une personne, non un phénomène de foire.
Elle cherchais quelque chose pour exprimer tous ces sentiments, ces sentiments amicaux et bienveillants, qui s'étaient tour à tour accumulés au fond d'elle... Un mot, un seul, même anodin, pour lui faire comprendre...

<< Merci b--
- Je... Merci.
>>

A la même seconde, les deux individus allaient sortir de leurs gorges un sentiment de reconnaissance. Leurs deux mots mêlés semblaient déborder d'une certaine joie qui ne parvenait pas à exprimer...
A cette entente, Hanata avait envie de rire. De rire à pleine voix... Elle canalisa ce sentiment dans un sourire, un sourire surement plus lumineux que les précédents, surement plus lumineux que tous les sourires qu'elle eut pu faire auparavant.

<< ...C'est à moi de te remercier, Wim. >>

Maintenant qu'elle y songeait, c'était la première fois qu'elle osait prononcer son nom lors de leur dialogue. Comme si elle considérait dorénavant son camarade comme un proche, un ami. Du moins quelqu'un lui ayant apporté quelque chose. Quelque chose qui semble anodin comme ça, mais qui en réalité, était énorme.

Après ses mots, la sonnerie de l'académie se fit entendre.

...Hein ? Le temps était passé si vite. Les yeux d'Hanata se firent tout ronds. Son expression devint tout à coup un peu paniquée.

<< Ah ! J'allais oublier qu'il fallait que l'on mange ! On est plus qu'en retard ! Elle lança un léger sourire à Wim, les joues toujours légèrement empourprées. Tu es interne ? Ça te dirait que l'on mange ensemble ?  >>





Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Dim 15 Fév - 18:47
    Lorsqu’il prononça le mot exprimant toute sa reconnaissance, Wim ressentit comme une sorte d’écho. Le son de sa voix, comme dédoublé, lui parvenait de nouveau. Hanata venait de prononcer la même chose. Le même mot. Le même remerciement. Sur le coup, Wim s’arrêta et la regarda. Elle souriait, et il lui renvoya son sourire.

    Finalement, elle continua de parler. A elle de le remercier, non à lui ! C’était elle qui l’avait conforté dans l’idée que son travail acharné servait à quelque chose. C’était elle qui avait endurcit la confiance personnelle du jeune homme. Lui n’avait rien fait de spécial. A part discuter et lui parler. Rien de plus… ? Peut-être que pour Hanata, cette discussion signifiait beaucoup aussi.

    C’était étrange. Cela faisait à peine quelques minutes que les deux élèves se parlaient, mais une certaine confiance s’était bizarrement nouée entre les deux individus. Pourtant rien ne semblait les rapprocher plus que cela. Mais ce que Wim ignorait, c’est qu’ils avaient plus de points communs qu’il ne le pensait.

    La sonnerie de l’académie retentit et extirpa Wim de ses pensées. Déjà ? Il était aussi tard ? Mais depuis combien de temps sont-ils alors ici à discuter ? Il songeait à quitter Hanata. Mais il allait sûrement donner le numéro de son studio, ou sa classe, dans l’optique de la revoir bientôt. Parce qu’une fille comme elle, qui daigne l’écouter, on ne la laissait pas filer ainsi. Wim s'estimait heureux de l'avoir rencontré.

    -Bien je….

    Mais il n’eût pas le temps de finir sa phrase qu’Hanata enchaîna rapidement en empiétant sur ses mots. Elle semblait un peu paniquée en apprenant l’heure qu’il était. Elle avait failli oublier qu’il fallait manger. Bien, Wim, lui, avait déjà oublié. Sûrement allait-il sauter le repas si elle ne lui avait pas rappelé… Il allait rentrer chez lui et mangé seul vite fait avant d’enchaîner sur les cours de l’après-midi.

    Mais Hanata, elle semblait ne pas se résigner à manger seule. Elle sourit au jeune homme, lui remarqua que ses joues étaient légèrement rouges. Puis finalement, lui demanda s’il voulait manger avec elle. Chose que Wim accepta. Pour une fois qu’il n’allait pas manger seul en tête à tête avec ses problèmes… Il appréciait la solitude pour être honnête. Mais n’étant pas non plus associable, il ne refusait pas un peu de compagnie par moment.

    -Avec plaisir !

    Son ton démontrait bien son enthousiasme rare et sa volonté de continuer cette discussion. Marchant aux côtés d’Hanata, Wim se dirigea vers la cafétéria. Il n’avait pas spécialement faim, mais il était curieux, et surtout, il avait envie de continuer de parler avec elle… Peut-être était-ce le cas pour Hanata aussi, qui sait?

    [HRP: J'imagine que c'est la fin du rp ♥]

avatar
Invité
Invité

Dim 15 Fév - 20:07
[Yep yep yep. ^^ Merci pour ce RP !
A verrouiller ~]
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1


Anonyme
Il parait que Ryuu Rose Callyum a fait de la télé-réalité... Il baisse dans mon estime !

Maître Corbeau
On aurait croisé Sting Stark dans le couloir avec une plaquette sur une opération de changement de sexe. Était-il une femme ou souhaite-t-il le devenir ?

Batman Portugais
Il parait que Leah A. Parker ferait certaine chose pas très catholique au professeur de Math pour garder une bonne moyenne !

Un fan anonyme
Himeka, l'ancienne super Idole japonaise, dormirait encore avec son doudou en suçant son pouce !

Top modèle
Eikichi Onizuka serait célibataire et rechercherait une petite amie, afin de combler son quotidien !

L'archiviste
Derrière le nouvel élève Kira Akuma Iruya se cacherait... Un démon ? En tout cas, les bleus qu'on peut voir sur quelques racailles semblent montrer qu'il sait se défendre quand on l'agresse...

Kanra
Le petit Kira aurait fondu pour une certaine élève de la filière sportive, fascinant non ?

Anonypoulpe
Katsu Aonori aurait, par le passé, sauvé un bébé phoque d'une attaque de morses.

Le Corbeau Bleu
Il paraîtrait que Eikichi Onizuka a ce caractère de merde, pour dissimuler un Coeur d'ange qui le laisserait paraître pour un garçon facile

Le corbeau bleu
J'ai entendu dire que le petit Kira lancerait volontairement des rumeurs sur lui pour attirer l'attention parce qu'il se sent seul et se trouve inintéressant.

Papillon noir
Gumo Zero utiliserait un faux nom pour cacher son passé d'escorte boy.

12.05.15
Un système de vote pour les réponses rps que vous adorez a été mit en place, pour plus d'informations, rendez-vous Ici.

12.05.15
Un compteur de mots est désormais disponible. Pour plus d'informations, rendez-vous ici

. . .


10.05.15
14 comptes inactifs depuis deux mois, supprimés.

10.05.15
Les résultats des votes aux tops sites sont disponibles pour la semaine du 3 au 10 Par ici.

10.05.15
Les membres possédant un travail à mi-temps ou étant professeur/membre du personnel, ont été crédité pour le mois de mai de 1500 Yuus.

10.05.15
Nouveau concours de prédéfinis, inscriptions et informations Par ici.

. . .


02.05.15
Trois nouvelles filières ouvrent à Yuukou ! La filière du droit et de la politique, la filière technologique et mécanique et la filière militaire ! Pour plus d'informations, rendez-vous à la fin de ce sujet

01.05.15
Yuukou fête ses 6 mois de vie, merci à tous !

01.05.15
Les loyers ont été prélevés.

01.05.15
Supression des comptes fantômes. On passe de 86 à 72 membres. ♥

01.05.15
Un nouveau Tops membres du mois est disponible. On félicite Kjeel Ashcroft pour sa présentation du mois,Jeungo Iseul qui a été élue membre du mois, Kiba Zaraki qui est élu ChatBoxeur du mois, Milo Lafferty, élu Roliste du mois pour son activité et la qualité de ses écrits et le RP du mois est le Rp de Milo et de Shelby : ICI. Félicitations ♥

30.04.15
Design n°3, installé, entièrement réalisé par Ryuu Rose Callyum.

30.04.15
De nouvelles rumeurs sont disponibles dans la Rumeurs'Box.

30.04.15
Désormais vous pouvez trouver des informations sur la météo de la semaine dans l'onglet " La météo ".

. . .


07.03.15
Recensement effectué. Suppression de 49 comptes. On passe donc de 100 membres à 51. ♥

01.12.14
Ouverture du forum au publique.

11.05 au 24.05
Automne


Les températures commencent à chuter à l'approche de l'hiver, petit à petit. Comptez entre 14° et 18° cette semaine, avec quelques nuages aidant le soleil, timide ces derniers temps, à se cacher. N'oubliez pas votre parapluie, il se pourrait que quelques gouttes viennent nous embêter, dansant avec la foudre !
Suivez-nous !


Vous avez la possibilité de nous suivre sur notre page facebook, dédiée au forum et à toutes l'actualité !