AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
FERMETURE DE YUUKOU

Pour plus d'informations, rendez-vous par ici.

Appel à l'aide | Wim
avatar
Invité
Invité

Ven 20 Fév - 18:59


Pluie maudite...



Je n'ai pas besoin de quelqu'un. J'ai besoin de toi.

Elle avait enfin fini de composer sa reprise de Chandelier. Elle la jouait et la chantait en boucle, assise sur un banc devant la cafétéria, savourant un timide rayon de soleil. Elle n’avait pas très chaud, mais elle s’en arrangeait, réveillant ses doigts engourdis. Ils se remettaient enfin des blessures infligées par Asatarô. Elle avait de la chance de n’avoir écopé que de micro-fractures, qui se réparaient vite. Si elle avait eu les doigts brisés, elle n’aurait pas pu tenir le coup tout le temps qu’il lui aurait fallu pour guérir. La musique, c’était une part d’elle, la seule chose qu’elle admettait savoir faire.

Le temps était beau pour cette période de l’année un peu plus froide. Et très humide. Elle aurait dû le savoir. Mais elle était sotte, elle était distraite. Elle avait besoin de si peu de choses pour s’évader, pour rêver n’être qu’une toute petite plume, c’en devenait ridicule. Eeliot avait bien essayé de lui apprendre à se concentrer quand ce n’était pas nécessaire. Une cause perdue. Cela dit, Eleanor sans ses rêves, était-ce encore vraiment elle ?

Depuis peu, elle ne s’habillait qu’avec des influences victoriennes. Peut-être était-ce parce qu’elle avait compris que ce style plaisait à… Non. Non. Certainement pas. C’était juste que ça lui plaisait, oui, bien sûr, et parce que c’était un peu plus chaud, mais oui, bien sûr, très convaincante Lucette. Ce jour-là, c’était une chemise noire, dotée d’un jabot, dont les manches s’évasaient largement et dissimulaient ses mains, avec un serre-taille en velours d’un bleu très sombre, et une jupe longue, noire, avec un jupon de soie et aux bords rehaussés de dentelle. Un ras-de-cou cerclait sa gorge mince et pâle, ses cheveux relâchés cascadaient jusqu’à sa taille savamment mise en valeur. Elle était jolie, non pas dans un genre obscène, mais tout en innocence.

La pluie la prit par surprise. Soudaine, drue, glacée. Elle bondit de son banc et courut sous le porche de la cafétéria. La pluie pouvait irrémédiablement abîmer une guitare. Elle le savait très bien, et ne voulait pas prendre de risque. Il s’agissait de son bien le plus précieux après tout… Elle regarda autour d’elle d’un air effaré. Elle n’allait tout de même pas rester coincée là, si ? … Si. Il était hors de question d’affronter la pluie avec sa guitare, elle risquait de l’endommager, hors de question aussi de partir en la laissant là. Elle n’avait pas de parapluie et la porte de la cafétéria était fermée à clé…

Soudain, elle se sentit violemment oppressée. Elle était coincée dans une surface d’un mètre carré à peine et, s’il n’y avait pas de mur, elle, elle les percevait parfaitement. La tête se mit à lui tourner. Elle posa sa guitare contre le mur et tenta de calmer. Rien à faire, sa respiration ne faisait que s’accélérer, encore et encore. Son cœur tambourinait comme s’il voulait s’échapper de sa poitrine, elle voyait flou. Elle vacilla, tomba à genoux, les doigts plantés dans le gravier. Elle paniquait.

Elle entendit des pas, ses pas. Elle ne pouvait pas les confondre avec d’autres. Elle releva la tête, des larmes sur ses joues blêmes, et parvint à l’appeler, même si ce fut plus un sanglot qu’un cri.

« Wim ! »

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode et modifiée par Azuriel. Ne pas retirer.

Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Ven 20 Fév - 22:50
    -C’est ainsi qu’on peut dire que la téléportation quantique…

    Seul, devant une marée d’élèves et de quelques professeurs. Seul, à s’exprimer sur un sujet scientifique complexe et encore à ses balbutiement. Seul, à essayer de ne pas faire trembler le son de sa voix, à essayer de ne pas perdre le fil de ses explications, à essayer de ne pas être déconcentrer par l’abruti du fond de la classe qui gesticule dans tous les sens. Les exposés étaient toujours une dure épreuve pour Wim qui devait surmonter son anxiété et faire face à tous ces camarades de classes qui le dévisageaient. A chaque moment, il pouvait perdre pied, et se retrouver perdu et désorienté. Mais son mental se faisait d’acier, et fixant un point au loin tout en parlant et en dessinant des schémas au tableau blanc, Wim parvint à aller au bout de ses explications sur la téléportation quantique presque sans problème.

    -Merci de votre attention.

    Message dédié aux professeurs présents car Wim savait très bien que pas un quart de la classe n’avait daigné l’écouter, lui. Mais qu’importe. Ce n’était pas ça dont il avait besoin. Le regard approbateur que ses professeurs lui envoyaient était largement suffisant pour l’esprit ambitieux du jeune homme. La sonnerie retentit, et la classe se vida peu à peu. Wim dû rester quelques minutes de plus avec ses professeurs, souhaitant lui parler de ses travaux. L’oreille attentive, Wim acquiesça toutes les remarques, mais ne retint que les quelques critiques en en oubliant tous les compliments qu’il lui avait été fait. Se concentrer sur le négatif pour mieux se rabaisser. Voilà ce qu’il savait faire de mieux, au final.

    Il sortit de la classe et se dirigea vers la cafétéria. Oui, il allait manger normalement aujourd’hui. Il allait s’assoir à une table, et prendre un vrai repas. Il s’était juré de le faire désormais. Enfin… Cette résolution, sûrement allait-il la tenir trois jours tout au plus. Il suffit qu’il ait une subite envie de travailler, ce qui était très probable, et l’envie de s’assoir pour manger se volatiliserait au profit de grignotage le cahier ouvert.

    Sortant dehors pour accéder à la cafeteria, Wim sentit quelques gouttes de pluie perler ses cheveux et leva la tête. Des nuages gris se profilaient à l’horizon et la pluie commençait à apparaître. Refusant de mouiller ses cahiers et ses feuilles de cours pour si peu, Wim sortit son parapluie, un simple parapluie noir portable qu’il avait toujours, dans son sac, et l’ouvrit.

    Le porche de la cafeteria était tout prêt. Personne ne semblait s’y trouver. Néanmoins, une voix s’éleva parmi le silence entrecoupé des gouttes. Il y reconnut la voix d’Eleanor et s’avança pour apercevoir la jeune fille. Quelle ne fut pas sa surprise de la voir ainsi à genou sur le gravier, le visage semblant être plus trempé par des larmes que par la pluie ! Il accourut près d’elle, posa un genou au sol à ses côtés.

    -Eleanor ? Que… Que s’est-il passé ?


    Il espéra, du plus profond de son cœur, qu’elle n’avait pas du revivre la même chose que la dernière fois. Mais cette fois-ci, elle ne semblait pas blessée. Du moins, elle devait avoir encore les traces de ses anciens coups, mais elle ne semblait pas avoir de nouvelles blessures.


avatar
Invité
Invité

Sam 21 Fév - 12:34


Pluie maudite...



Je n'ai pas besoin de quelqu'un. J'ai besoin de toi.

Le confinement. L’une de ses peurs les plus profondes. Elle était une marchombre, elle errait sur des sommets toujours plus hauts. Librement. Être enfermé ne lui permettait pas d’asseoir sa liberté à la face du monde avec cet instinct absolu qui lui était propre. Hors, ce manque, cet écart, elle était parfaitement capable de le percevoir, et il la terrifiait instinctivement. Sa liberté était une partie d’elle. Elle ne pouvait l’abandonner, pas plus qu’elle ne pouvait abandonner son bras ou sa jambe. Elle gémit, angoissée, les yeux écarquillés par le dilemme qui la déchirait.

« Eleanor ? Que… Que s’est-il passé ? »

Elle frémit, trembla même, mais garda le dessus sur l’instinct qui lui ordonnait de se jeter dans ses bras. Elle ne voulait pas l’amener à se sentir mal à l’aise. Elle n’osa même pas prendre sa main, il ne trouverait pas ça agréable, elle avait les doigts gelés. Elle ferma les yeux un instant, tenta de se calmer, d’arrêter de paniquer. Wim était là, il ne la laisserait pas toute seule ici, il allait l’aider. Il était son ami, son allié, il était là pour elle, il l’avait promis. N’est-ce pas ?

« Je… Je me suis laissée avoir par la pluie et… Je… Je peux pas sortir, ça abîmerait ma guitare, j’ai pas de parapluie, je peux pas la laisser là, la porte de la cafétéria est verrouillée… »

Ses mots étaient confus, peut-être parce qu’elle tentait de reprendre son souffle. Ce n’était pas facile, que du contraire, son cœur tambourinait encore sous l’effet de la peur qui l’avait saisie. Elle était assez fragile pour que la peur ait des effets violents, mais non permanents, sur elle. D’autant qu’elle avait encore sauté quelques repas, tête en l’air qu’elle était. Elle tenta de se redresser mais vacilla et retomba sur ses paumes, que quelques éclats de gravier entaillèrent. Le sang perla, elle n’y fit pas attention. Ce n’était pas une douleur insurmontable.

« T… Tu dois me trouver tellement idiote… J’ai peur du confinement, je supporte pas de me sentir coincée, piégée, même quand il n’y a pas de murs… »

Sa voix était encore tremblante, précipitée. Elle regarda son ami d’un air désolé. Oui, elle était navrée qu’il constate l’étendue de sa bêtise, de sa distraction. Le mépris qu’elle éprouvait pour elle-même était un poison, un acide, qui ne lui laisserait jamais de répit, elle en était consciente. De toute façon, elle le méritait, non ? Elle méritait d’être peu à peu détruite par ses sentiments, elle n’avait rien fait de bien ou d’utile, elle était un débris sur cette Terre. Elle passa une main tremblante sur ses joues pour en chasser les larmes. Elle était déjà assez faiblarde comme ça.

« Je suis désolée… »

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode et modifiée par Azuriel. Ne pas retirer.

Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Dim 22 Fév - 20:30
    Elle se calma peu à peu, ce qui commença déjà à rassurer Wim. Il la laissa s’exprimer, essaya d’en savoir plus sur la situation. Il restait à ses côtés sans bouger. Ainsi donc, elle s’était fait avoir par la pluie. Et si lui avait ses feuilles de cours à protéger, elle avait sa guitare, chose bien plus précieuse et bien plus fragile que ses simples feuilles de papier, même si elles avaient beaucoup de valeur pour le jeune homme.

    Elle semblait encore bouleversée, Wim le nota à la confusion de ses mots et de ses phrases hachées. Il vit bien qu’elle tentait tant bien que mal de reprendre son souffle. Alors il se décala un peu en arrière pour lui laisser plus de place pour qu’elle puisse respirer plus facilement. Il savait qu’elle n’aimait pas être serrée dans un endroit, et ce devait être justement cette peur qui est revenue quelques instants auparavant. Les paroles d’Eleanor confirmaient sa théorie.

    -Non, je ne te trouve pas idiote. On a tous nos peurs, tu sais. Moi-même, j’en cumule beaucoup.


    Oui, il serait bien hypocrite de sa part de la juger sur cette peur. Après tout, n’en avait-il pas, lui aussi, un nombre impressionnant? Lui qui ne supportait pas la foule ? Lui qui stressait au moindre contact physique ? Lui qui paniquait lorsque quelque chose échappait à son contrôler ? Et lui, qui par-dessus tout, refusait nettement l’échec, et se retrouvait désemparé lorsqu’il ne comprenait tout simplement pas quelque chose ? Oui, il ne pouvait pas la juger. Surtout pas lorsqu’il reconnaissait à quel point lui aussi était faible.

    -Et je t’en prie, Eleanor. Cesse de t’excuser pour si peu.

    Wim la regarda dans les yeux, essayant de lui faire comprendre que ce n’était pas de sa faute. Il savait qu'elle se détestait, et il voulait la faire changer d'avis. Après tout, il l'adorait, Eleanor, et il ne comprenait pas comment elle ne pouvait pas s'aimer. Mais son attitude devait être paradoxale quand on sait que Wim lui-même ne se supporte pas. Il soupira, puis il jeta un regard dehors. La pluie battait le sol de plus belle, et il fallait sortir la jeune fille de là. Il posa sa main sur son épaule et lui demanda doucement.

    -… Est-ce que ça va mieux ? Peux-tu marcher ?

    Il n’en était pas sûr et son état le préoccupait grandement. Il voulait s’assurer de ne pas la brusquer, car elle pouvait être facilement perturbée dans un état pareil. Wim se rendit compte pour la première fois certainement qu’il avait peur pour elle. A chaque fois qu’elle faisait une crise, qu’elle avait peur ou qu’elle pleurait, il avait peur pour elle, ne sachant quoi faire cependant car il était peu habitué à ce genre de situation. Mais il faisait de son mieux et tâchait d’être compréhensif, du moins, comme il le pouvait.

avatar
Invité
Invité

Sam 28 Fév - 14:46


Pluie maudite...



Je n'ai pas besoin de quelqu'un. J'ai besoin de toi.

« Non, je ne te trouve pas idiote. On a tous nos peurs, tu sais. Moi-même, j’en cumule beaucoup. »

Elle lui jeta un regard triste. Et fatigué. Elle dormait très mal, depuis qu’elle n’avait plus Elliot. Ses songes étaient devenus des cauchemars, ses dix heures de sommeil par nuit, à peine trois ou quatre. Elle passait tant de temps à regarder le plafond sans rien faire… Oui, en vérité, elle se trouvait ridicule. Elle frémit en plongeant ses yeux dans ceux de Wim. En fait, ils avaient quelques peurs en commun, tous les deux, elle le savait. Elle le connaissait mieux qu’il ne le soupçonnait. Elle était la Mésange, après tout. Elle avait toujours un œil sur lui, grondant de fureur et d’indignation lorsqu’il était blessé et qu’elle ne pouvait pas intervenir. Elle savait aussi qu’il se vengeait, et comment il le faisait. Mais à cela, elle ne pouvait rien dire, elle avait fait pire en tant qu’informatrice, sans jamais sourciller. Elle aurait juste aimé qu’il fasse comprendre aux gens qu’il ne fallait pas s’en prendre à lui. Elle, c’était ce qu’elle avait fait. Avec quelques origamis et plans tortueux, elle était devenue intouchable.

« Et je t’en prie, Eleanor. Cesse de t’excuser pour si peu. »

Elle lui rendit son regard, avec un brin de réserve, cette fois. Elle se doutait du message qu’il voulait faire passer, mais elle ne parvenait pas à y adhérer. Elle était lamentable, tout ce qu’il en dirait n’y changerait rien, elle le savait. Elle ne put s’empêcher de frémir d’émotion en sentant sa main sur son épaule. Elle aimait qu’il initie le contact sans qu’elle ait besoin de le lui demander. C’était rare, terriblement rare, mais ainsi elle savourait le moindre de ses gestes. Elle savait comme c’était difficile pour lui, elle l’avait vécu avant que son frère décide d’intervenir et de lui apprendre.

« … Est-ce que ça va mieux ? Peux-tu marcher ? »

Elle hocha la tête sans hésiter. Elle avait connu pire, bien pire que cela. Elle avait juste la tête qui lui tournait un peu à cause du manque d’oxygène, rien de bien gênant. Elle avait connu pire, vraiment pire. Elle s’autorisa, après une hésitation, à s’appuyer sur lui pour se redresser. Elle était bien assez légère, bien assez maigre, pour qu’il ne tombe pas sous son poids. Des petits graviers restaient plantés dans la peau de ses genoux, mais si elle se penchait à nouveau, elle retomberait. D’une main tremblante, elle empoigna le manche de sa guitare.

« T… Tu pourrais me faire sortir d’ici, s’il te plaît ? »

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode et modifiée par Azuriel. Ne pas retirer.

Élève de la filière scientifique
✖ Date d'inscription : 07/12/2014
✖ Messages : 586
✖ Yuus : 5330
✖ RPs aimés par les autres : : 1

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : Physique et Mécanique Quantique.
✖ Logement : Studio 7 à l'académie
✖ Poste scolaire : Aucun
✖ Club du perso : Aucun
✖ Travail du perso : Libraire à mi-temps
avatar
Wim Wagner
Élève de la filière scientifique

Dim 1 Mar - 20:53
    Leurs regards se croisèrent, mais lui était incapable de la regarder plus longtemps dans les yeux et baissa rapidement le regard. Il se sentait souvent impuissant face à ce genre de situation et il ne savait que rarement comment réagir. Son inexpérience sociale se faisait alors ressentir, et Wim ne put s’empêcher de penser qu’il y avait certaines choses qu’il ne parvenait pas à comprendre. Il faisait partie de cette minorité de personne plus à l’aise avec la logique et la raison qu’avec les sentiments. Et parfois, cette incompréhension qu’il pouvait montrer face à certaine situation se révélait être un cruel manque et parfois même interpréter comme un manque d’empathie.

    Mais il faisait de grands efforts pour elle. Car elle tentait de lui apprendre ce qui lui manquait, et bon élève qu’il était, le jeune homme tentait d’apprendre ses leçons. Alors il était toujours prêt à l’aider, toujours prêt à l’écouter, peut-être pas encore prêt à la prendre spontanément dans ses bras, mais ce jour viendra bien assez tôt.

    Elle se releva, avec son aide, et lui demanda de le faire sortir. La pluie continuait de battre violemment le sol cependant. Wim rouvrit son parapluie encore humide et amena Eleanor se collé contre lui. Se rendant compte de son geste, il tenta de se justifiée bêtement.

    -Désolé… On… On est plutôt à l’étroit là-dessous. Mais je n’ai rien d‘autre.

    Puis il commença à avancer et sortit du préau pour se retrouver de nouveau sous cette maudite pluie qui s’abattait sur eux. Ne sachant trop où aller, Wim proposa de la ramener chez elle en attendant que le temps se calme.

    -Veut-tu que je te ramène chez toi ?


    Il continuait d’avancer vers les bâtiments, en veillant à ce que Eleanor et sa guitare qui semblait si précieuse à ses yeux ne soit pas mouiller, balançant de temps à autres son parapluie vers le côté de la jeune fille, quitte à être lui-même trempé. Et tandis qu’il marchait, il observait les gouttes tomber du ciel, et se rappelait alors combien de temps il avait pu passer à la regarder. Enfant, la solitude l’avait obligé à passer de longues heures seuls. Et parfois, il s’était surpris à regarder la pluie au travers de la fenêtre de sa petite chambre. Mais il essaya de chasser ses idées soudaines, Wim n’aimait pas se rappeler de son enfance. Certes, elle n’avait pas été heureuse, mais ce qu’il détestait le plus était lui-même et sa faiblesse à cet âge. Même si maintenant il ne pouvait toujours pas se considérer comme quelqu’un de fort, il estimait qu’il avait un tant soit peu progressé et détestait se souvenir à quel point il avait pu se faire martyriser sans rien dire et sans rien faire, trouvant presque cela normal à force de subir les coups et les insultes de ses camarades de classe. La situation avait quelque peu évolué : Lui aussi était désormais capable de faire souffrir les autres.


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Afficher la navigation

Anonyme
Il parait que Ryuu Rose Callyum a fait de la télé-réalité... Il baisse dans mon estime !

Maître Corbeau
On aurait croisé Sting Stark dans le couloir avec une plaquette sur une opération de changement de sexe. Était-il une femme ou souhaite-t-il le devenir ?

Batman Portugais
Il parait que Leah A. Parker ferait certaine chose pas très catholique au professeur de Math pour garder une bonne moyenne !

Un fan anonyme
Himeka, l'ancienne super Idole japonaise, dormirait encore avec son doudou en suçant son pouce !

Top modèle
Eikichi Onizuka serait célibataire et rechercherait une petite amie, afin de combler son quotidien !

L'archiviste
Derrière le nouvel élève Kira Akuma Iruya se cacherait... Un démon ? En tout cas, les bleus qu'on peut voir sur quelques racailles semblent montrer qu'il sait se défendre quand on l'agresse...

Kanra
Le petit Kira aurait fondu pour une certaine élève de la filière sportive, fascinant non ?

Anonypoulpe
Katsu Aonori aurait, par le passé, sauvé un bébé phoque d'une attaque de morses.

Le Corbeau Bleu
Il paraîtrait que Eikichi Onizuka a ce caractère de merde, pour dissimuler un Coeur d'ange qui le laisserait paraître pour un garçon facile

Le corbeau bleu
J'ai entendu dire que le petit Kira lancerait volontairement des rumeurs sur lui pour attirer l'attention parce qu'il se sent seul et se trouve inintéressant.

Papillon noir
Gumo Zero utiliserait un faux nom pour cacher son passé d'escorte boy.

12.05.15
Un système de vote pour les réponses rps que vous adorez a été mit en place, pour plus d'informations, rendez-vous Ici.

12.05.15
Un compteur de mots est désormais disponible. Pour plus d'informations, rendez-vous ici

. . .


10.05.15
14 comptes inactifs depuis deux mois, supprimés.

10.05.15
Les résultats des votes aux tops sites sont disponibles pour la semaine du 3 au 10 Par ici.

10.05.15
Les membres possédant un travail à mi-temps ou étant professeur/membre du personnel, ont été crédité pour le mois de mai de 1500 Yuus.

10.05.15
Nouveau concours de prédéfinis, inscriptions et informations Par ici.

. . .


02.05.15
Trois nouvelles filières ouvrent à Yuukou ! La filière du droit et de la politique, la filière technologique et mécanique et la filière militaire ! Pour plus d'informations, rendez-vous à la fin de ce sujet

01.05.15
Yuukou fête ses 6 mois de vie, merci à tous !

01.05.15
Les loyers ont été prélevés.

01.05.15
Supression des comptes fantômes. On passe de 86 à 72 membres. ♥

01.05.15
Un nouveau Tops membres du mois est disponible. On félicite Kjeel Ashcroft pour sa présentation du mois,Jeungo Iseul qui a été élue membre du mois, Kiba Zaraki qui est élu ChatBoxeur du mois, Milo Lafferty, élu Roliste du mois pour son activité et la qualité de ses écrits et le RP du mois est le Rp de Milo et de Shelby : ICI. Félicitations ♥

30.04.15
Design n°3, installé, entièrement réalisé par Ryuu Rose Callyum.

30.04.15
De nouvelles rumeurs sont disponibles dans la Rumeurs'Box.

30.04.15
Désormais vous pouvez trouver des informations sur la météo de la semaine dans l'onglet " La météo ".

. . .


07.03.15
Recensement effectué. Suppression de 49 comptes. On passe donc de 100 membres à 51. ♥

01.12.14
Ouverture du forum au publique.

11.05 au 24.05
Automne


Les températures commencent à chuter à l'approche de l'hiver, petit à petit. Comptez entre 14° et 18° cette semaine, avec quelques nuages aidant le soleil, timide ces derniers temps, à se cacher. N'oubliez pas votre parapluie, il se pourrait que quelques gouttes viennent nous embêter, dansant avec la foudre !
Suivez-nous !


Vous avez la possibilité de nous suivre sur notre page facebook, dédiée au forum et à toutes l'actualité !