Accueil[ Event - Groupe 1 ] TA TA TAAAN!  668328PlaylistFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
FERMETURE DE YUUKOU

Pour plus d'informations, rendez-vous par ici.

[ Event - Groupe 1 ] TA TA TAAAN!
Anonymous
Invité
Invité

Lun 16 Mar - 1:42


Falkair

Lou
Onizuka
Lana

H-S



GOAR GOAR GOAR


(Event)



Vendredi 13... Que des conneries, ouais. Il y a seulement des gens cons comme ceux qui croient en dieu, qui vont dire que cette journée est maudite, damnée. C'est aussi logique que l'histoire du chat noir et de l'échelle. Ce qui veut donc dire que ça n'a aucun sens. C'est la même logique que celle du moyen âge. Par contre... Ça n'empêche pas le ciel de pleurer, comme si quelque chose allait arriver qu'on le veuille ou non, un grand malheur qui en fera trembler des dizaines. Bref, ces gros nuages pleins de tristesse empêchaient Falkair d'aller fumer à l'extérieur. Il n'allait certainement pas aller se tremper les cheveux à cause du caprice de ce brouillard gris accumulé dans le ciel! Le jeune homme décida donc à prendre sa dose de clopes à l'intérieur, au près de sa meilleure amie: Lou.

Ces deux-là étaient tout simplement inséparables, que ce soit dans les moments d'amusement les plus intenses ou bien dans l'ennuie le plus plate. Pourtant, tous les deux étaient bien différents et de loin. Après avoir fumé sa première clope, Falkair enchaîna avec sa deuxième. Il les aspirait comme un aspirateur, puis en recrachait la fumée. Assis sur un banc, le dos adossé contre le mur, il regardait l'architecture  en face de lui, l'esprit vide. On aurait dit un mannequin, tellement qu'il avait l'air sans vie. Sans aucune raison, il se rappela qu'il avait affaire à aller au gymnase. Enfin, ça faisait une demi-heure qu'il avait dû y aller, mais peu importe. C'est juste un minuscule retard de rien du tout! Et puis même si le professeur lui en voulait, il s'en fouterait. Pour l'accompagner, il avait choisi par défaut Lou. En réalité, le rouge l'aurait trainé de force avec lui pour ne pas se retrouver seul. Il avait horreur de l'être, c'était si ennuyant, sinon...! L'homme aux yeux dorés se leva d'un geste las.

—Eh, Lou, viens avec moi. Je dois aller au gym pour voir le prof quelques secondes, ce sera pas long. Dit-il, suivi d'un baillement.

Sa clope tomba au sol suite à l'ouverture de sa bouche. Il lâcha un petit hoquet de surprise, puis écrasa vivement son pied au sol, sur la cigarette, pas content du tout d'avoir gaspillé ça... L'autre allait sûrement se moquer de lui, comme à chaque fois qu'il ratait une action. Ça l'agaçait tellement dans ces moments-là ! Parfois, ça lui donnait juste envie de lui mettre du tape électrique sur la bouche, problème réglé! Un peu comme on fait avec ses victimes qu'on veut faire taire et mépriser leur regard suppliant et leurs gémissements, ahahah... Mais non. Pour éviter ses moqueries, Kuro saisit le poignet de la jeune adolescente et se dirigea à pas rapide vers le gymnase qui se trouvait à environ 5 minutes d'eux.

La belle petite surveillante aux cheveux noirs et yeux bleutés comme si le ciel se trouvait à l'intérieur de ses yeux allait probablement venir le blâmer un jour ou l'autre à cause des cendres de cigarette au sol, mais tans pis. Ça lui donnera une occasion pour lorgner ses boobs. Cette petite pensée lui colla un petit sourire teinté de perversité au coin de ses lèvres. En même temps, pour une fois que c'était pas  totalement de sa faute... On va mettre tout sur la faute de Lou, ouais! On va dire qu'elle était tellement ennuyante que l'aîné s'était senti obligé de bailler. C'est... à moitié faux, mais peu importe! Qui a dit qu'il fallait dire la vérité à un adulte? Qui a dit qu'il fallait leur parler et pas les éviter, aussi, ahahahahh...

—Si jamais on se fait blâmer à cause de la clope au sol, le plan c'est de dire que c'est de ta faute, okay! Puisque l'audience est de deux personnes, c'est à dire nous deux, je vote pour ce plan, ce qui veut dire qu'on fera ça! Yes!

Falkair émit un rire, satisfait de sa shot. C'était simpliste et... comme la blonde c'était le géni du minuscule groupe composé de deux personnes, elle allait probablement, voir même très certainement répliquer quelque chose de...mieux... et lui boucher un coin. L'adolescent espérait mentalement qu'elle ne fasse pas ça!

Ils étaient finalement arrivés au gymnase, le rouge ouvrit la porte aussi brusquement que d'habitude pour qu'elle claque contre le mur. Un peu plus et il l'avait ouverte avec son pied. Si seulement on avait pas à déclancher la poignée pour ouvrir... Kuro adorait attirer l'attention sur lui! Il ne savait pas où son enseignant se trouvait, mais peu importe. Il s'attacha les cheveux de façon las, puis dit d'un voix forte pour que le prof l'entende bien peu importe où il se trouvait:

—Hey, l'vieux! J'viens juste dire que je ferai pas le test que je devais reprendre du cours précédent où tu remplaçais, so c'est ça.  Bye.

L'étudiant s'apprêtait à repartir, il n'avait plus rien à faire ici, après tout. Cependant, quelque chose l'arrêta. Enfin, le fit se figer pour qu'il comprenne la situation. Le sol venait de trembler et on avait entendu un bruit ressemblant à celui d'une explosion à l'extérieur.  Peut-être était-ce un tremblement de terre trop fort ou encore un accident des élèves de sciences...? Trop improbable... C'en était inquiétant.

—...C'était quoi? dit-il en s'adressant aux personnes dans la pièce.

Avant même que les autres ne puissent répondre quelque chose, le télévox s'ouvra et un message fut diffusé dans l'école tout entière. Ce message disait qu'il fallait rester en classe ou encore dans le gym. Heureusement, ils l'étaient déjà. Cependant, quelque chose le poussa à regarder Lou avant même que l'homme au micro ne termine. Ça se voyait dans son regard, ses intentions. Il voulait faire le contraire de ce que ses aînés lui disait, même si ça l'effrayait quelques peu.

—Lou, ça te dit une petite ballade? Ça doit juste être un trembl-

Un coup de feu se fit entendre dans le micro, ce qui le fit s'arrêter. Falkair resta figé littéralement sur place... La première chose qui vint à sont esprit c'était ''Est-ce du cinéma? '' Impossible. Ils n'étaient pas le premier Avril, mais...le Vendredi treize. Chiffre maudit. Date maudite. Quelques secondes plus tard, un autre homme reprit au télévox. Sa voix semblait plus menaçante, plus stricte. Le rouge se mit à trembler, face à ça. Il était dérouté... Au final, ce n'était pas si mal que ça d'avoir une force d'autorité supérieur à soi, parce que sinon le rouge ne saurait pas quoi faire en ce moment. Son regard chercha le professeur, royalement inquiété. Pour une première fois depuis son enfance, il allait écouter son aîné... Cette situation lui faisait trop peur, elle lui nouait le ventre.
More?