AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
FERMETURE DE YUUKOU

Pour plus d'informations, rendez-vous par ici.

Arriver en fracas. [PV Murphy]
Personnel
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 13
✖ Yuus : 2709
✖ RPs aimés par les autres : : 71

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : //
✖ Poste scolaire : Bibliothécaire
✖ Club du perso : //
✖ Travail du perso : Bibliothécaire
avatar
Gumo Zero
Personnel

Lun 30 Mar - 0:40
Ou suis-je… Pourquoi je flotte dans les airs… Cet endroit, je suis déjà venu ici… Oui c’est le même rêve que je fais à chaque fois… Cette fille… Ou est-elle ? Là, je la vois… Il faut que je l’atteigne ! Ses cheveux verts ! Ses yeux remplis de triste, cette main tendue vers moi ! Attend moi !!! ATTEND !!

- « ATTEND ! »

Je me redressais d’un coup sur mon siège. La jeune femme assise à côté de moi venais de pousser un petite crie de frayeur après m’avoir entendu crier. Tout le monde c’était retourné vers moi, ou étais-je… Ah oui, dans un avion. Ou allais-je ? Ah oui, l’académie Yuukou le lieu de ma nouvelle mission... M’excusant au près des gens qui m’entouraient et me fixait bizarrement, je m’enfonçai dans mon siège afin de mieux m’installer. Encore ce cauchemar… Je sortie mon carnet de dessin et commença à dessiner ce que j’avais vue. C’était un bloc de dessin d’environ deux cent cinquante pages et je crois que je venais d’arriver à la deux centième page. Chaque page était consacré à cette fille que je voyais dans mes cauchemars, qui était-elle, cette fille qui obsédait mon esprit et mes nuits…

Tout en dessinant, une voix dans le haut-parleur de l’avion résonna. Nous allions amorcer une descente vers les archipels ou se trouvait l’académie. Rangeant mon bloc de dessin, je finirais ce dessin plus tard. L’avion amorça une descente plutôt bien exécuté et nous finîmes par atterrir. Récupérant ma valise avant de sortir de l’avion, je reçu une bouffer d’air frais quand les portes s’ouvrir, cela faisait du bien… Après douze heures à rester assis dans cette avion a côté de cette femme qui était stresser par la peur d’un premier voyage, j’ai bien faillit plusieurs fois l’endormir moi-même pour trouver la paix… Heureusement que j’ai reçu pour ordre de ne pas attirer l’attention sur moi sinon… Bref ce n’était pas le problème. Je venais de sortir de l’aéroport, une voiture m’attendais, encore un coup de mon boss a coup sur ça… Rentrant dans la voiture, on me tendit un téléphone et une enveloppe avec divers papier dedans, permis de conduire etc… Le téléphone ne tarda pas à sonner. L’approchant de mon oreille, je répondis sans tarder.


« Hi ? Ah commandant… Oui je suis bien arrivé, j’arriverais à l’académie d’ici quelques minutes je pense. Rien à signalé durant le vol. Reçu commandant, je reste en stand-by en attendant mes ordres. Bien général. Je comprends général. Au revoir général… Quelle connard ce type… »

J’ouvris la fenêtre et jeta le téléphone assez fort pour qu’il aille s’écraser contre un arbre et finisse en plusieurs morceaux sur le sol cacher dans des fougères. Regardant par la fenêtre, il aperçut du coin de l’œil l’école en question. Regardant les papiers qu’il avait en mains, il comprit qu’il allait avoir du boulot. Bibliothécaire ?! Qu’était-il passé par la tête des mecs qui donnaient les couvertures en me donnant celle-là… J’aurais ne petite discussion avec eux quand je rentrerais, ça c’est sûr. D’ailleurs une question me titillait un peu, on ne m’avait pas donné le temps de la mission, trois mois ? Six ? Merde, pourquoi j’ai coupé la conversation su rapidement ! La voiture s’arrêta devant un immense portail et le chauffeur me regarda dans le rétroviseur avec un regard qui voulait dire « On est arrivé, descend maintenant et casse toi. Je ne me fis pas prier. Attrapant mon sac qui était posé à côté de moi, je descendit de la voiture qui, une fois sortie, repartie aussi vite qu’elle était arrivé.

J’étais arrivé. Il faisait bon, le ciel était découvert une légère brise faisait flotter mes cheveux. Je portais un tee-shirt blanc avec un manteau en cuir léger par-dessus. Un pantalon noir et des chausseurs assez larges. Je ne portais pas d’arme. Après tout, ce n’étais pas un pauvre élève de cette école qui pourrais me blesser. D’ailleurs, en parlant d’élève… Je n’en voyais pas un seul. J’aurais bien demandé mon chemin, mais je pouvais très bien me repérer ici, cela ne devais pas être plus compliqué qu’une jungle… Avançant, j’ouvris la porte de la grande grille don le métal ce mit à grincer dans un bruit strident. Une fois ouverte, je pris l’ouverture lentement et entra dans ce qui semblait être une immense cour. Plusieurs bâtiments s’offraient à moi. Je décidai de me diriger vers celui qui me semblait le plus gros, peut-être y trouverais-je  peut-être le bureau du directeur… Perdu dans mes pensées, je ne regardais pas ou j’allais et je percuta une personne de plein fouet. Sur le choque, lui et la personne tombèrent sur le sol. Se redressant d’un seul bon, la seul chose qui sortit fut :

« Non mais sérieusement, vous ne pouvez pas regarder devant vous quand vous marcher !!! »

Il n’avait même pas encore vue le visage de la jeune fille qu’il venait de renverser trop occupé à ranger ses papiers qui étaient tombé dans le choc. Grognant, il se redressa d’un bon pour regarder la fautif et la, son cœur sembla s’arrêter d’un coup…



Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1816
✖ RPs aimés par les autres : : 41

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Féminin
✖ Spécialisation(s) du perso : Trapèze et gymnastique
✖ Poste scolaire : Gérante du club de magie
✖ Club du perso : Club de magie
✖ Travail du perso : Trapéziste, magicienne et autres dans le cirque de la ville
avatar
Murphy Kaori Takeshi
Élève de la filière sportive

Mar 31 Mar - 14:27
S
'étirant dans ses draps doux, une petite tête verte sortie de sous la couette et ouvrit grand la bouche pour bailler, on sait tous combien se lever le matin est dur. La propriétaire des lieux s'enroula énergiquement dans sa couverture, refusant catégoriquement de sortir de son nuage douillé, surtout pour aller en cours. Elle enfonce son visage dans son oreiller et ferme de nouveau les yeux, décidée à se rendormir. Elle se tourne sur la gauche. Puis sur la droite. Elle s'étale sur le ventre... Rien à faire. Elle lâche un long soupire et fini par se redresser pour s'asseoir et regarder la pièce sens dessus dessous, les cheveux en pagaille comme si une bombe avait explosé sur son crâne. Elle observe ses costumes de gymnastiques et de spectacles éparpillés sur le sol et fini par se frotter le visage avant de prendre l'extraordinaire résolution de se lever. Elle n'avait pas le choix après tout, mais elle serait bien restée dormir 2 heures de plus, ou 3... ou même 5. Que voulez-vous, on ne change pas une marmotte qui gagne.

L
a demoiselle qui n'est autre que Murphy s'étire de tout son long en portant son attention sur le ciel à travers la fenêtre. Une belle journée semble lui tendre les bras. Elle ouvre donc son placard et en sort un jogging noir, large, confortable, un débardeur rouge sang et un sweat à capuche d'usagi (lapin), mais surtout, une tenue de gymnastique propre. Il va falloir qu'elle se décide à laver celles qui traînent sur le sol, et par la même occasion, à faire un peu le ménage dans cette piole qui put, dégueulant des papiers de gâteaux à droite à gauche.

L
e petit papillon enfilé donc sa tenue de sport par-dessus sa tenue de gymnaste et pour finir, son sweat, suivi de ses grosses bottines qu'elle aime tant. Elle s'empare d'un paquet de biscuits, de son sac, puis elle s'aventure à l'extérieur de son appartement, abandonnant bel et bien son lit pour la journée, avec grand regret néanmoins, mais ce soir, elle a une présentation au cirque de l'île, il est hors de questions qu'elle ne travaille pas ses mouvements avant.

L
a navette la dépose comme chaque matin sur l'île de l'école et elle se précipite vers cette dernière, se faufilant dans la cours puis dans le gymnase pour y déposer son sac et se déshabiller. Ce qu'elle aime être en tenue de gymnaste, elle se sent soudainement plus légère, quelqu'un d'autre, elle peut oublier le reste et se consacrer à ce qu'elle aime. Elle s'étire une nouvelle fois et fait quelques exercices avec ses mains et ses poignets pour les assouplir, faisant de même avec ses chevilles avant que son ventre la rappel à l'ordre, c'est vrai qu'elle n'avait pas encore déjeuner. Elle reporte son attention sur la boite de biscuit qu'elle avait amené avec elle et fait la moue, faut dire que les cookies, ça va cinq minutes, mais ça ne concurrence pas les cupcakes et autres pâtisserie encore plus savoureuse. La jeune demoiselle porte son attention sur l'heure affichée sur le mur, puis sur les tapis bleus déposés sur le sol et pour finir sur son estomac. Soyons d'accord, si elle ne mange pas, elle sera beaucoup moins productive ! En réalité, elle essaye juste de s'en convaincre elle-même. Et elle venait de réussir ! Elle s'aventure finalement dans la cours et effectue une roue, puis une seconde, et une troisième, sachant pertinemment qu'elle ne risquait pas de percuter qui que ce soit, à cette heure-ci, les gens dorment ou sont déjà en cours. Sauf que pour une fois, elle se trompait et il était trop tard pour changer les choses, elle venait de percuter quelqu'un de plein fouet et par la même occasion, se mange le sol, l'embrassant presque avec amour, surtout son genou qui râpât sur le bitume, lui faisant une magnifique brûlure et niquant sa tenue de gymnastique.

M
urphy plaque d'abord une main sur le sol et ouvre les yeux après le choc, étourdit, puis elle plaque sa seconde main et se redresse doucement, son genou la faisait souffrir. Elle se met sur ses deux jambes et fini par lever le visage vers la personne qu'elle venait de maladroitement bousculer pour s'excuser, mais, les lèvres entrouvertes pour prendre la parole, elle se fige avant de pouvoir articuler le moindre mot... Trop choquée pour parler. Elle regarde fixement sa victime. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Pourquoi il était là ? Pourquoi aujourd'hui ?! Le seul endroit où elle était persuadée ne plus jamais revoir cette personne, elle sort de nulles parts, comme par magie...

« E...Edward ?!... » Articule-t-elle en regardant l'individu aux cheveux verts dressé devant elle...





Ce qui doit arriver arrivera.
Personnel
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 13
✖ Yuus : 2709
✖ RPs aimés par les autres : : 71

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : //
✖ Poste scolaire : Bibliothécaire
✖ Club du perso : //
✖ Travail du perso : Bibliothécaire
avatar
Gumo Zero
Personnel

Mar 31 Mar - 15:59
J’étais en plein soleil, j’avais chaud et mon cœur ne semblait pas vouloir redémarrer… A si, c’est bon en fait ! Je fixais cette fille dans les yeux qui n’avait rien trouvé de mieux à faire que me bousculer. Des gens étaient morts de mes mains pour moins que ça. J’essuyais mon pantalon, putain il était sale maintenant et j’avais horreur de porter des vêtements sale et surtout des vêtements sali par une maladroite qui ne regarde pas devant elle… Comment ça je ne regardais pas devant moi aussi ? Je t’en pose des questions conscience de merde… Fixant de nouveau mon attention sur la jeune fille, elle me rappelait étrangement quelqu’un, comme une personne qui m’était proche, mais que j’avais complètement oublié… Non cela devait être mon imagination qui me jouait des tours une fois de plus. Pourtant elle, elle semblait avoir pris un sacré choc, elle ne bougeait plus et me fixait comme si elle avait vu un fantôme, j’étais si moche que ça ? Ou alors elle n’avait jamais vue quelqu’un d’aussi beau que moi, au choix.

Elle prononça un nom. Ce nom me disait quelque chose, mais quoi ? C’était assez étrange. Je le prononçais encore et encore dans ma tête qui commençait doucement à me faire mal, Edward… Edward… Non cela ne me dit vraiment rien ! C’était peut-être une célébrité locale et elle me confondait avec ? Haha ! Si elle savait la pauvre… Concentrant de nouveau mon attention vers elle, je l’examinais de la tête au pied. Cheveux vert, yeux vert, tenue sportive qui, par son manque d’inattention, était maintenant bien massacré au niveau du genou. Bon, ça va elle ne saignait pas sinon j’aurais sans doute eut droit aux larmes et aux cris…

Cela faisait plus d’une minute qu’elle me fixait comme ça avec la bouche ouverte, j’allais commencer à le prendre mal là. En plus elle m’appelle par le prénom de quelqu’un d’autre, c’était mal partie pour elle, j’espère qu’elle n’est pas dans mon équipe à la bibliothèque, sinon ça va être sympas de bosser avec des gens qui se choque si facilement… Bref il était temps pour moi de rompre la glace, je n’avais que ça à faire de rester là à me faire dévisager par une fille plutôt bizarre. J’espère qu’ils ne sont pas tous comme ça ici, sinon je risque de tuer plus d’une personne sous l’énervement. Je la fixais dans les yeux et pris une voix qui en aurait déstabilisé plus d’un. Je commençais à marcher pour passer à côté d’elle et partir par la même occasion.


« Bon déjà d’un, moi ce n’est pas Edward ou je ne sais pas quoi, de deux la prochaine fois tu regardes ou tu vas en faisant tes roues, tu as de la chance que je sois solide, mais t’aurais pu blesser quelqu’un d’autre Baka ! Ensuite tu m’excuse, mais je suis un peu presser là, je viens d’arriver et je ne sais même pas ou je dois aller donc, on reparle une prochaine fois princesse !»

Je venais de passer à côté d’elle en finissant ma phrase. Lentement, l’odeur de cette  fille arriva jusqu’à mes narines. Elle m’était étrangement familière, voir même très familière en fait. Elle avait quelque chose d’apaisant dans ma tête. Je ne m’en étais même pas rendu compte, mais la façon que j’avais de prononcé le mot « Baka » et le mot « Princesse » étais la même que quand nous étions encore jeune et ensemble. Fruit du destin ou simple hasard ? Sans doute que son visage m’avait rappelé des expressions de mon passé sans que je m’en rende compte. Mais tout de même, cette fille me disait quelque chose, mais ou l’avais-je vue… Je n’ai pas pour habitude d’oublié un visage, mais là je ne voyais pas.

Je n’avais même pas fait attention, mais mon cahier de dessin était tombé ouvert sur le sol. La page sur la qu’elle il était tombé représentait Murphy à la perfection avec la même couleur de cheveux. Elle semblait légèrement plus jeune que maintenant et portait les mêmes habits que le jour où ils furent tout deux séparer. Seul le visage manquait sur le dessin, mais dans le coup de crayon, on pouvait voir que la personne dessiné semblait triste. Dans la partie supérieure gauche du dessin, on pouvait lire ce petit message.



« Toi dont j’ai oublié le visage, toi qui hante mes nuits depuis plus de huit ans. Un jour je le sais, je découvrirais qui tu es. Ce jour-là, je découvrirais enfin qui je suis vraiment… »

Ce message, je l’avais écrit sur l’un des premiers dessins que j’avais fait de cette fille qui m’était inconnue. Je ne savais pas qui elle était, mais je savais qu’elle avait de l’importance pour moi. Je savais que je la verrais un jour, mais quand je ne le savais pas. Je savais qu’elle pourrait me dire qui j’étais, qui je dois être et surtout que je serais plus tard…



Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1816
✖ RPs aimés par les autres : : 41

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Féminin
✖ Spécialisation(s) du perso : Trapèze et gymnastique
✖ Poste scolaire : Gérante du club de magie
✖ Club du perso : Club de magie
✖ Travail du perso : Trapéziste, magicienne et autres dans le cirque de la ville
avatar
Murphy Kaori Takeshi
Élève de la filière sportive

Sam 4 Avr - 15:52
L
e genou manquant de se dérober sous son poids à cause de sa blessure, le corps légèrement tremblant, Murphy était pétrifié, immobile, comme si ses pieds étaient recouverts d'une épaisse couche de ciment. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Et surtout, pourquoi ici ? Elle était perdue, des souvenirs filés devant ses yeux aussi vite que l'étoile filante qu'ils avaient pu admirer du haut de leurs 6 ans, de la fenêtre de leur chambre. Cette nuit-là, elle s'était promis de ne jamais quitter son frère d'une semelle et de devenir sa femme, un peu comme ces foutues gamines pourries gâtés qui imagine devenir une bonne mère de foyer pendouillant au bras d'un riche héritier, sauf qu'elle, l'argent elle s'en foutait, elle voulait juste devenir sa femme.

H
aaa Murphy, pourquoi tu repenses à ça ? Tu ne te fais que du mal, tu sens ce cœur qui se serre dans ta poitrine ? Cette lèvre que tu maltraites avec tes canines discrètement et ses ongles plantés dans le creux de tes mains, lassèrent presque tes paumes. Tu ne t'imaginais pas tomber nez à nez avec ton frère jumeau ici, n'est-ce pas ?

L
a jeune femme, encore sous le choc, ne bouge pas d'un poil lorsque son frère passe à côté d'elle, il semble ne même ne pas la reconnaître. Puis, pourquoi l'avoir appeler "princesse" ? Il l'appelait ainsi avant...C'était sa petite princesse...Sa poupée... Est-ce une farce ? Ou simplement une illusion ? Puis une odeur familière vient lui chatouiller les narines, la faisant enfin réagir, elle abandonne sa longue méditation pour attraper le bras d'Edward quand il passe à côté d'elle, puis elle tourne le visage vers lui. Il fallait qu'elle voie ses yeux, son regard. Elle prend son visage et le regarde dans les yeux, plongeant son regard dans le sien. Elle ne sait même pas pourquoi elle fait ça au final, après tout, il n'avait été bon qu'à rompre leur promesse pour une petite pouf sortie de nulle part qui lui faisait les beaux yeux. À cette pensée, elle lâcha son visage et recula finalement de quelques pas, hésitante... Ses yeux ne mentent pas, c'est bien lui, mais une lueur dans son regard affirme aussi qu'il est différent du Ed qu'elle a connu autrefois... Du Ed qu'elle rejoignait chaque nuit en prétextant avoir peur du noir.

R
eculant d'un dernier pas, elle sent son pied écraser quelque chose. Chose qui attire instinctivement son regard. Un cahier ? Il l'avait fait tomber ? Le papillon se baissa et s'empara du livrée avant de regarder le dessin sur lequel elle venait de marcher. Une femme sans visage. Une femme qui semblait lui ressembler un petit peu, mais en beaucoup plus petite. La demoiselle relève le visage vers son frère et le regarde longuement.

« Edward... Tu ne me reconnais pas ? » Cette question lui brûle les lèvres depuis plusieurs minutes maintenant, après tout, pourquoi ne pas la poser ? Qu'avait-elle à perdre si ce n'est sa tranquillité à l'académie. Elle était perdue...Et ces foutus souvenirs refusaient de quitter sa tête.




Ce qui doit arriver arrivera.
Personnel
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 13
✖ Yuus : 2709
✖ RPs aimés par les autres : : 71

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : //
✖ Poste scolaire : Bibliothécaire
✖ Club du perso : //
✖ Travail du perso : Bibliothécaire
avatar
Gumo Zero
Personnel

Sam 4 Avr - 16:53
Je venais à peine de passer à côté de cette jeune fille qu’elle m’attrapa le bras pour me retourner. En temps normal, j’aurais riposté par une technique de soumission, mais je n’en fis rien pour une fois, attendant de voir ce qui allait se passer. Oui j’aime vivre dangereusement ! Je crois que c’était de la surprise qu’on pouvait lire sur mon visage quand elle m’attrapa par la tête afin de me fixer dans les yeux. Ses deux grands yeux vert plonger dans les miens comme pour me faire passer un message ou alors comme si elle cherchait quelque chose… Elle mit fin rapidement à ce face à face, avait telle trouvé ce qu’elle cherchait ? Ou bien au contraire était-elle déçue de ce qu’elle avait vue ? Dans tous les cas, son visage semblait bien triste, avait-elle de la peine ? Pourquoi ? Bon d’accord j’y étais peut-être aller un peu fort dans mes propos, mais je suis comme ça que voulez-vous…

Soudain, en reculant elle marcha sur mon cahier… MON CAHIER DE DESSIN ! Que fait-il par terre et surtout, que faisait-il dans les mains de cette inconnue maintenant ! Elle avait relevé la tête vers moi après avoir regardé mes dessins. Puis elle me parla. Encore ce prénom qui revenait, pourquoi m’appelait-elle comme ça ? Bizarrement, même si je savais que ce n’était pas mon prénom, il me semblait familier… Attrapant le carnet de dessins rapidement, je m’empressai de regarder si la page sur laquelle elle avait marché n’avait rien… Non tout était ok et heureusement pour elle croyez-moi… Soudain, quelque chose me frappa. Je regardais un dessin, puis la jeune fille, le dessin, puis la fille… Je crois que j’ai dû faire cela environs une dizaine de fois avant de me dire qu’en fait, cette fille que je dessinais tout le temps ce trouvais juste en face de moi ! Pourtant, la fille sur les dessins paraissait plus jeune… Qu’est-ce que cela signifiait… D’un côté cette jeune fille semblait me connaitre, mais sous un autre nom… Je ne me rappelais pas avoir utilisé le prénom de Edward lors de mes nombreuses mission d’infiltration alors pourquoi m’appelait-elle comme cela… Il fallait que j’en aie le cœur net…

« Nous nous connaissons ? Car moi je m’appelle Gumo Zero… Je ne connais pas ce Edward… Pourtant, vous me rappelez quelqu’un… » Je déposais les yeux sur un dessin avant de reprendre la parole. « Vous me rappelez cette fille que je vois dans mes rêve depuis sept ans… Nous nous connaissions plus jeune ? J’ai… J’ai perdu la mémoire vers l’âge de douze ans à cause d’une chute… » Je redressais la tête pour la regarder dans les yeux ; Plus je la regardais et plus j’avais cette impression de déjà vue…

Soudain, cela me frappa comme un éclaire… Une image me revint… Il s’agissait d’une petite fille, la petite fille en question que je dessinais tous les soirs. Elle pleurait et tendait une main vers moi comme si on venait de lui arracher la chose dont elle tenait le plus au monde. Elle semblait crier quelque chose, mais je n’entendais rien, mais j’avais appris à lire sur les lèvres. Ed…Ward… Edward ! Attend, c’est quoi cette histoire-là ? Pourquoi je rêvais de cela chaque nuit ! Non ce n’est pas possible, alors cette fille serait… La fille de mes souvenirs… Je regardais ma main doucement. Sur un doigt, je portais une bague, je n’en avais pas encore conscience, mais c’était bague qui m’avait servie pour cette fameuse demande en mariage. Vue que nous étions jumeau, j’avais fait exprès de prendre deux bagues identique. Seulement, je n’en avais aucun souvenir pour le moment.

Relevant les yeux vers cette demoiselle, je lui montrais ma bague. «C’est la seule chose qu’il me reste de mon passé, mais je ne sais plus à quoi elle correspond. Tout ce que je sais, c’est qu’à chaque fois qu’on voulait me la retirer quand j’étais dans le coma, je commençais à avoir des palpitations comme si je tenais à cette bague plus qu’à ma propre vie… Tu as l’air de me connaitre on dirait, donc peut-être pourrais-tu m’éclairer la dessus… »

J’attendais réellement qu’elle me dise quelque chose d’utile. Si elle me connaissait vraiment, elle serait sans doute me dire qui j’étais et d’où je venais ! Il fallait que je sache à tout prix. Chaque fois que j’étais partie en mission, j’avais toujours recherché des traces de mon passé sans jamais en trouver et là je trouvais une personne qui semblait me reconnaître ? Je n’allais pas laisser passer cette chance, il en était hors de question ! Il fallait que j’ai des réponses, car cette image froide que je renvoyais au monde, ce n’étais pas réellement moi… C’était celui qu’on m’avait dit que j’étais…



Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1816
✖ RPs aimés par les autres : : 41

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Féminin
✖ Spécialisation(s) du perso : Trapèze et gymnastique
✖ Poste scolaire : Gérante du club de magie
✖ Club du perso : Club de magie
✖ Travail du perso : Trapéziste, magicienne et autres dans le cirque de la ville
avatar
Murphy Kaori Takeshi
Élève de la filière sportive

Sam 2 Mai - 2:15
M
urphy ne savait vraiment plus quoi penser. Tout se bousculer dans sa tête, comme si son esprit et sa conscience étaient attachés dans un grand huit qu'on avait lancé à vive allure, sans pause. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ? Elle avait tout fait pour rester loin de lui. Son père lui avait demandé. C'était le contrat. Tu peux voir ton frère une dernière fois, mais après, tu l'oublies, tu ne chercheras pas à le contacter, tu le laisses faire sa vie. Et la dernière fois qu'elle s'était rendue au camp d'entraînement où vivait Edward a cette époque... Elle s'en souviendra toute sa vie, de cette fille, se jetant au cou de son frère pour l'embrasser à pleine bouche. Ce jour-là, elle avait senti comme un coup de poignard transpercé son cœur, pourtant, il restait physiquement intact. Ce jour-là... Elle était restée là, figée comme une conne à attendre qu'il daigne se retourner, la repousser, 2 secondes, 5 secondes, 10 secondes qui pour elle représentait une éternité, mais rien, il ne la voyait pas, il ne l'avait pas vu. Ce jour-là... Elle comprit qu'elle aimait son frère, pas comme un frère, mais bien plus que cela, pourtant, elle était jeune, qu'est-ce que la notion d'amour pour un gamin de 10 piges ?

M
urphy restait planté là, comme si ses pieds étaient collés sur le sol, enterrés. Elle baissa le visage vers le cahier dégueulant de dessins finement réussis, puis elle releva le regard vers son frère. Alors c'était vrai ? Il ne la reconnaissait pas ? Edward lui arracha le cahier des mains et s'empressa d'examiner la page, comme si cette dernière était précieuse pour lui... Précieuse... Murphy aurait aimé l'être encore pour lui.

« Nous nous connaissons ? Car moi, je m'appelle Gumo Zero... Je ne connais pas ce Edward... Pourtant, vous me rappelez quelqu'un... » Cela lui faisait de belles jambes... Elle ne voulait pas lui rappeler quelqu'un, elle voulait lui rappeler sa sœur, Murphy, sa princesse... « Vous me rappelez cette fille que je vois dans mes rêves depuis sept ans... Nous nous connaissions plus jeune ? J'ai... J'ai perdu la mémoire vers l'âge de douze ans à cause d'une chute... » A cette annonce, le jeune papillon écarquilla les yeux. Cela changé tout, il avait perdu la mémoire, il ne l'avait pas oublié ELLE, mais tous ses souvenirs. Mais... N'était-ce pas pire ? Murphy soupira et porta une de ses mains à son visage en reculant légèrement, il était bien trop près de lui. Plus il était près, plus elle avait mal. Le jeune homme leva le regard vers elle et lui présenta sa main, décorée d'une bague qui lui rappeler bien des souvenirs...

« C'est la seule chose qu'il me reste de mon passé, mais je ne sais plus à quoi elle correspond. Tout ce que je sais, c'est qu'à chaque fois qu'on voulait me la retirer quand j'étais dans le coma, je commençais à avoir des palpitations comme si je tenais à cette bague plus qu'à ma propre vie... Tu as l'air de me connaitre, on dirait, donc peut-être pourrais-tu m'éclairer la-dessus... » Murphy sentait sa gorge se nouer, elle retenait ses larmes, luttée de toutes ses forces pour que ses yeux n'expriment pas la tristesse de son cœur. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure puis elle détourna le regard pour regarder au loin, comme si cela ne l'intéressait pas. Que de comédie...

« Je me suis juste trompée de personne, je ne vois pas de quoi tu parles mec. Puis ta bague-là... Elle est moche, tu ferais mieux de la jeter. » Dit-elle en s'approchant de lui pour lui attraper la main et lui arracher la barre d'un coup sec, la jetant ensuite au loin sur le sol de la cours. « Tu ferais mieux d'intéresser à des choses plus importantes que ton passé. Après tout, tu n'as pas l'air d'être quelqu'un de très intéressant, ça doit être une histoire ennuyante à mourir. » continue-t-elle avant de s'éloigner en lui faisant un signe de la main. Elle partait, oui. Pourquoi ces mots ? Pourquoi ce comportement ? Il vaut mieux pour lui de ne se rappeler de rien. De continuer sa petite vie tranquille sous les ordres de papa. Et puis... Est-ce qu'elle est réellement prête à le revoir ? La jeune femme lui tourna le dos et prit la route du gymnase, désert à cette heure-ci et pour deux bonnes heures. Elle porta une de ses mains à ses yeux et soupira doucement... « Bordel... »

« Edward... Tu ne me reconnais pas ? » Cette question lui brûle les lèvres depuis plusieurs minutes maintenant, après tout, pourquoi ne pas la poser ? Qu'avait-elle à perdre si ce n'est sa tranquillité à l'académie. Elle était perdue...Et ces foutus souvenirs refusaient de quitter sa tête.




Ce qui doit arriver arrivera.
Personnel
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 13
✖ Yuus : 2709
✖ RPs aimés par les autres : : 71

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : //
✖ Poste scolaire : Bibliothécaire
✖ Club du perso : //
✖ Travail du perso : Bibliothécaire
avatar
Gumo Zero
Personnel

Dim 3 Mai - 3:26
Du tout au tout, le visage de cette jeune demoiselle changea. Je ne compris pas vraiment la réaction qu’elle allait avoir, mais je savais une chose, elle n’était pas franche du tout avec elle-même. Durant mes long mois de missions et d’infiltration, j’avais appris à reconnaître les personnes qui mentaient, celle qui mentaient sans s’en rendre compte et celle qui ce mentaient à elle-même pour se protéger d’une ancienne douleur ou d’un lourd secret. Ce que je ne comprenais pas, c’était pourquoi elle avait réagi comme cela… La première phrase qu’elle avait prononcée aurait sans doute déstabilisé une personne normale, mais moi, il m’en fallait beaucoup plus… Seulement, lorsqu'elle attrapa ma bague et la jeta, je faillis partir dans une colère noire… La frapper ? La tuer la maintenant sur place ? Je l’aurais fait il y a un temps… Seulement, lorsque j’allais pour faire un seul mouvement, elle reprit la parole ce qui me bloqua sur place…

Mon passé, inintéressant ? Peut-être… J’aurais plutôt choisie le mot effrayant… Ce n’était pas donner à tout le monde de tuer quelqu’un à l’âge de quinze ans, ou même de sacrifier sa partenaire lors d’une mission pour réussir cette dernière et n’en garder aucun remords. Oui c’est vrai, mon histoire était sans doute ennuyante… Seulement, comment s’intéresser à autre chose qu’un passer perdu quand on a le sang de centaine et centaine de gens sur les mains… Perdu dans mes pensées, j’avais à peine remarqué qu’elle était partie de son côté en me laissant la sans aucun réponse. J’étais un peu perdu en la regardant partir. Devais-je la rattraper ? La suivre ? La laisser s’échapper en sachant que je ne la reverrais sans doute jamais et donc que je n’aurais sans doute jamais réponse… Haussant les épaules, j’entrepris d’aller ramasser ma bague qui avait volé à plusieurs mètres de l’endroit d’où je me trouvais. Une fois l’anneau trouvé, je le passai de nouveau à son doigt avant de revenir sur le chemin ou je me trouvais quelque seconde plutôt…


« Au finale, le passé c’est le passé… » J’avais dit cette phrase en soupirant doucement et en passant une main dans mes cheveux. Je n’avais pas remarqué, mais quelqu’un s’approchait discrètement de moi.

« Vous n’avez pas idées, monsieur Zéro… » Ce fut les parole d’une voix assez grave qui venait de derrière moi. J’avais reconnu un accent Russe… RUSSE !!

Alors que j’effectuais un tour sur moi-même pour faire face à cette voix qui venait de mon dos, la première chose que je vue fut une barre en métal qui frappa mon crâne de plein fouet. Un bruit de métal retentissait dans mon crâne tandis que je m’écroulais sur le sol. J’étais déstabilisé, mon œil droit était fermer noyer par le sang qui coulait de mon arcade. La vision de mon autre œil était, elle, troubler à cause du choc. Je ne voyais qu’une ombre flou s’approcher de moi prête à me frapper une nouvelle fois, mais elle sembla s’arrêter dans son geste et poussa un léger rire victorieux. Je ne connaissais pas cette voix, mais l’accent Russe me faisait comprendre que cela avait surement un rapport avec la mission que j’avais effectué il y a quelque mois en Russie. Comment m’avait-il trouvé ? N’étais-je pas censé être en sécurité dans cet endroit ? Ma couverture avait-elle été corrompue ? C’était peut-être l’une des personnes qui avait provoqué l’attentat il y a plusieurs semaines de cela ! Soudain, la voix commença me parler tout en riant plus fortement.


« Alors c’est ça le super espion qui a mis à sac mon réseau  et tuer la moitié de mes hommes sans aucun scrupule ! Je suis bien déçu ! » Il parlait si fort que je n’arrivais pas à évaluer correctement la distance qui nous séparait. Ma position au sol était désavantageuse pour moi. Il fallait que je trouve un moyen de… Qu’est-ce que c’est que ça…



/Flashback\

J’étais dans un grand jardin qui avait été aménagé en air d’entraînement. Elle m’était familière… Alors que je tournais la tête de gauche à droite la voix d’une petite fille criait derrière moi. Je me retournai pour voir quoi il s’agissait. Une gamine aux cheveux vert me faisait face, les mains sur les hanches et semblait assez mécontente de moi. Elle me fixait dans les yeux et on pouvait y lire à la fois de la tristesse et de la compassion… Elle attrapa l’une de mes mains et avait les larmes aux yeux.

« Edward ! Pourquoi tu as encore pris ma place pour la punition ! Regarde tes mains et tes genoux tu es égratigner de partout ! Je suis désolé Edward… »

Sans réellement avoir le contrôle de mes mouvements vue que je revivais un souvenir, j’attrapai le menton de la jeune demoiselle et embrasse doucement le coin de ses lèvres. J’avais un léger sourire. Puis, plongeant mes yeux dans les siens je lui dis ses quelques mots avec une voix douce et réconfortante.

« Murphy… Si je veux un jour pouvoir t’épousé, il faut d’abord que je puisse te protéger… »

Je levais la main pour lui montrer une bague, c’était ma bague…

/Fin Flashback\



L’homme à l’accent Russe venait de m’attraper par le col de la chemise et me soulevait comme si j’étais un poids plumes. Qu’est-ce qu’il venait de sa passer… Edward ? C’était le même prénom qu’avait prononcé la jeune demoiselle un peu plus tôt… Mon regard était tourné vers le ciel. L’homme me secouait dans tous les sens et me criait des choses en Russe. En temps normal, j’aurais pu traduire, mais le choc que j’avais reçu m’avait embrouillé… Je sentais quelque chose monter en moi, quelque chose que je n’avais pas ressentie depuis longtemps… La folie… Je baissais doucement la tête vers l’homme qui me tenait. Plongeant mon regard dans le siens, il remarqua très vite que celui-ci avait changé, il était devenue froid, impassible… Le regard d’un tueur de sang-froid près à commettre une fois de plus l’irréparable…

« Tu m’as sortie d’un rêve… D’un souvenir… Meurs... » J’avais dit cela d’un ton glaciale, tellement que l’homme relâcha un peu la pression de sa main sur le col de ma chemise…

C’était le moment, donnant un coup de poing sur son bras tendu pour me porter. Celui-ci  ce brisa dans un craquement à faire frissonner un mort. L’homme cria de douleur en lâchant l’emprise qu’il avait sur mon col de chemise.  D’un coup de pied sur le côté du genou, je brisai se dernier. Il se retrouva à genou, devant moi. En un éclair, je sortie l’arme que je portais toujours sur moi et pointa son front avec celle-ci toujours avec ce visage froid, impassible et meurtrier. Ma vision était enfin revenue, je ne savais pas qui il était et pourquoi il m’en voulait, mais je savais une chose, j’avais envie d’appuyé sur la détente, j’avais envie de voir son sang se rependre sur moi et sur le sol…Pourtant je résistais, je me refusais de croire que j’étais devenue un meurtrier qui pouvait tuer comme bon lui chantait… Puis le coup de feu parti….

Un énorme bruit de fut résonna dans le ciel avant de disparaître doucement. Tous les chants d’oiseaux c’était arrêter. Même le vent avait arrêté de souffler. Je fixais en face de moi l’homme qui me regardait dans les yeux l’air terrifier. Il semblait tétaniser, mais aussi surpris par ce qu’il venait de se passer. Il était encore en vie… Je n’avais pas raté ma cible, mais j’avais réussie au dernier moment à décaler mon arme pour ne lui frôler que le bout de l’oreille. Deux hommes accoururent et attrapèrent l’homme à terre avant de partir avec lui. Je les regardais partir mon arme à la main… J’avais réussis. J’avais réussis à refréner cette pulsion meurtrière en moi et… Je m’étais souvenue de quelque chose…

Murphy… J’arrive…



Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1816
✖ RPs aimés par les autres : : 41

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Féminin
✖ Spécialisation(s) du perso : Trapèze et gymnastique
✖ Poste scolaire : Gérante du club de magie
✖ Club du perso : Club de magie
✖ Travail du perso : Trapéziste, magicienne et autres dans le cirque de la ville
avatar
Murphy Kaori Takeshi
Élève de la filière sportive

Mar 12 Mai - 11:47
A
ller faire de la gymnastique et du trapèze maintenant n'allait en rien aider la demoiselle à se calmer et à retrouver une respiration normale. Elle stressait. Quoi il fallait qu'il réapparaisse maintenant ? Une fois rentrée dans le gymnase désert, elle se colle contre la porte qu'elle venait de fermer et passe une main dans ses cheveux pour les dégager de son visage, puis elle finit par poser sa main sur sa poitrine, elle pouvait sentir son coeur battre à tout rompre, il aurait presque pu sortir de sa poitrine et partir sur ses petits pieds.

Q
u'importe, ressaisis-toi Murphy, ressaisis-toi. Elle dernière secoua légèrement le visage avant de s'avancer vers les divers matériaux mit à disposition des gymnastes pour leur entrainement quotidien et les échauffements, échauffement qu'elle commença de ce pas, sautillant sur place à l'aide d'une corde à sauter. Seulement, au bout de quelques minutes, elle fut interrompue par un bruit qu'elle ne connaissait que trop bien, un coup de feu. Près d'ici. Elle se raidit et pose la corde à sauter avant de se diriger vers la porte qu'elle ouvre doucement. Pourquoi un coup de feu dans une école ? La seule fois où c'est arrivé, c'était lors de l'attentat il y a quelques semaines ? Était-il en train de remettre ça ? La sécurité de l'île avait-elle encore foiré ? Tout ce que Murphy distinguée de là, c'était son frère, une arme pointée sur un homme à genoux devant lui. Ce dernier semblait être en piteux état, au vu de la position de son bras et de sa jambe, tous deux sont surement cassés. C'est Edward qui a fait ça ? La jeune femme ouvre finalement la porte en plus grand et se faufile dehors pour s'approcher, mais avant qu'elle n'arrive, deux hommes s'emparent de l'arme d'Edward et de l'homme blessé et disparaissent aussitôt... C'était qui cela !? Tout indique que Gumo n'est pas là pour mener une vie tranquille dans l'école, mais pour une mission... Quelle mission ?! Qu'importe, ce n'est pas le moment de penser à ça.

L
e papillon s’approche de son frère et le regarde longuement, voyant le sang coulait sur son visage. Il a dû se prendre un sacré coup, surement avec la barre en fer qui est par terre… Elle soupire et attrape l’oreille du jeune homme pour le tirer jusque dans le gymnase. « Toujours à t’attirer des emmerdes. » dit-elle en le poussa sur un banc, une fois dans le gymnase. Elle sort la trousse de secours qu’elle garde toujours dans son sac en cas de blessure lors des exercices, puis elle s’empare de quelques compresses qu’elle imbibe de Chlorhexidine d’alcool, parfais pour désinfecter une blessure, sans te brûler à mort. « Ça va piquer un peu. Enfin, je ne sais pas pourquoi je dis ça a un type dans ton genre, tu ne dois rien ressentir. » Dit-elle en haussant les épaules. Oui, cette pique était purement intentionnelle. Après tout, il avait trouvé le moyen de l’oublier, elle et tous les souvenirs liés à elle. Dans tous les cas, c’était mieux ainsi. Il pourrait continuer de s’épanouir dans son super job de militaire et elle… A rester seule, sans personne, sur cette île pour devenir la meilleure dans la gymnastique, la magie et le trapèze. « Ça ne fait pas trop mal ? » dit-elle en sortant une compresse propre pour la plier en deux et la poser sur la blessure qui saigne beaucoup moins qu’au départ. La plaie n’était pas profonde, les points n’étaient pas nécessaires, il avait de la chance. Elle s’empare du sparadrap et scotch la compresse pliée sur la plaie pour faire un pansement bien mieux adapté à sa blessure qu’un pansement tout fait.




Ce qui doit arriver arrivera.
Personnel
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 13
✖ Yuus : 2709
✖ RPs aimés par les autres : : 71

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : //
✖ Poste scolaire : Bibliothécaire
✖ Club du perso : //
✖ Travail du perso : Bibliothécaire
avatar
Gumo Zero
Personnel

Mar 12 Mai - 13:56
« Arriver en fracas. [PV Murphy] »
Citation



Le vent soufflait doucement. Ma blessure au visage me brulait et mon œil qui se trouvait encore submerger par le sang se fermait doucement. Il fallait que je pense à nettoyer cette plais, mais  pour le moment je n’avais pas envie de bouger. Au loin, je voyais la voiture de ses malfrats qui partait à toute vitesse. Ils ne reviendraient surement pas de sitôt dans cet endroit. Alors que je m’apprêtais à partir, un bruit attira mon attention. C’était Murphy qui revenait à la charge et dans ses yeux je voyais toujours la même colère que quand elle était partie. Que faisait-elle-la ? N’avait-elle pas un entrainement ? Je n’eus pas vraiment le temps de poser une seul question vue qu’elle vint m’attraper l’oreille et me traîner jusqu’au gymnase. Encore un peu sous le choc du coup sur mon crâne, je me laissais faire docilement.

Assit sur un banc, je regardais le gymnase de plus prêt. Plusieurs agrée étaient disposé un peu partout pour permettre un entraînement complet et intensif. Soudain, je sentie quelque chose de froid venir ce coller à ma peau et plus précisément, contre ma blessure. Ce contact me fit mal, mais je ne laissais rien paraître sur mon visage, après tout j’avais déjà subi des blessures bien pire que celle-là. J’écoutais la phrase que m’avait lancée Murphy, un type qui ne doit rien ressentir… C’était donc ça l’impression que je donnais sur mon visage… Je ne m’étais jamais poser la question. D’un autre côté ce n’était pas forcement une question que j’avais eu le temps de poser. Entre toutes mes misions et les entraînements, plus la formation des nouveaux arrivants, je ne pensais plus à moi.

Redressant légèrement la tête pour pouvoir observer le visage de Murphy, je pouvais enfin poser un nom et un visage sur cette fille que je voyais dans mes rêves. Était-ce elle ? En tout cas, chaque regard que je déposais sur elle ne me laissait pas indifférent. Au fond de moi, je sentais une chaleur qui me réconfortait, qui me faisait comprendre que ma place était à ses côté et que je ne devais sous aucun prétexte la laisser partir. Seulement, dans ses yeux, on voyait bien qu’elle ne pensait pas à la même chose que moi. Lorsqu’elle me demanda si j’avais mal, je fis un léger signe de tête en guise de non. En fait si, j’avais mal, mais je ne voulais pas lui dire, ne pas lui faire savoir que je pouvais ressentir de la douleur.

Lorsqu’elle eut finit de me faire le pansement, je venais de remarquer que j’étais toujours  en train de la fixer avec un regard rêveur. Perdu dans mes penser, je n’avais même pas senti la pose du pansement sur mon front. Lentement, je baissais les yeux et regardais droit devant moi. Je n’étais pas habituer à ce que l’on prenne soin de moi… Je me levais du banc lentement et en passant à côté d’elle, je lui dis ses quelques mots avec une voix tendre et douce que je ne connaissais même pas moi-même…


« Merci… Murphy… Je ne t’importunerais pas plus longtemps si tu le souhaite. »


Gumo Zéro

Murphy Kaori Takeshi
Petite info Hors Rp ?
Présentation RP par Ryuu Rose Callyum de l'Académie Yuukou



Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Afficher la navigation

Anonyme
Il parait que Ryuu Rose Callyum a fait de la télé-réalité... Il baisse dans mon estime !

Maître Corbeau
On aurait croisé Sting Stark dans le couloir avec une plaquette sur une opération de changement de sexe. Était-il une femme ou souhaite-t-il le devenir ?

Batman Portugais
Il parait que Leah A. Parker ferait certaine chose pas très catholique au professeur de Math pour garder une bonne moyenne !

Un fan anonyme
Himeka, l'ancienne super Idole japonaise, dormirait encore avec son doudou en suçant son pouce !

Top modèle
Eikichi Onizuka serait célibataire et rechercherait une petite amie, afin de combler son quotidien !

L'archiviste
Derrière le nouvel élève Kira Akuma Iruya se cacherait... Un démon ? En tout cas, les bleus qu'on peut voir sur quelques racailles semblent montrer qu'il sait se défendre quand on l'agresse...

Kanra
Le petit Kira aurait fondu pour une certaine élève de la filière sportive, fascinant non ?

Anonypoulpe
Katsu Aonori aurait, par le passé, sauvé un bébé phoque d'une attaque de morses.

Le Corbeau Bleu
Il paraîtrait que Eikichi Onizuka a ce caractère de merde, pour dissimuler un Coeur d'ange qui le laisserait paraître pour un garçon facile

Le corbeau bleu
J'ai entendu dire que le petit Kira lancerait volontairement des rumeurs sur lui pour attirer l'attention parce qu'il se sent seul et se trouve inintéressant.

Papillon noir
Gumo Zero utiliserait un faux nom pour cacher son passé d'escorte boy.

12.05.15
Un système de vote pour les réponses rps que vous adorez a été mit en place, pour plus d'informations, rendez-vous Ici.

12.05.15
Un compteur de mots est désormais disponible. Pour plus d'informations, rendez-vous ici

. . .


10.05.15
14 comptes inactifs depuis deux mois, supprimés.

10.05.15
Les résultats des votes aux tops sites sont disponibles pour la semaine du 3 au 10 Par ici.

10.05.15
Les membres possédant un travail à mi-temps ou étant professeur/membre du personnel, ont été crédité pour le mois de mai de 1500 Yuus.

10.05.15
Nouveau concours de prédéfinis, inscriptions et informations Par ici.

. . .


02.05.15
Trois nouvelles filières ouvrent à Yuukou ! La filière du droit et de la politique, la filière technologique et mécanique et la filière militaire ! Pour plus d'informations, rendez-vous à la fin de ce sujet

01.05.15
Yuukou fête ses 6 mois de vie, merci à tous !

01.05.15
Les loyers ont été prélevés.

01.05.15
Supression des comptes fantômes. On passe de 86 à 72 membres. ♥

01.05.15
Un nouveau Tops membres du mois est disponible. On félicite Kjeel Ashcroft pour sa présentation du mois,Jeungo Iseul qui a été élue membre du mois, Kiba Zaraki qui est élu ChatBoxeur du mois, Milo Lafferty, élu Roliste du mois pour son activité et la qualité de ses écrits et le RP du mois est le Rp de Milo et de Shelby : ICI. Félicitations ♥

30.04.15
Design n°3, installé, entièrement réalisé par Ryuu Rose Callyum.

30.04.15
De nouvelles rumeurs sont disponibles dans la Rumeurs'Box.

30.04.15
Désormais vous pouvez trouver des informations sur la météo de la semaine dans l'onglet " La météo ".

. . .


07.03.15
Recensement effectué. Suppression de 49 comptes. On passe donc de 100 membres à 51. ♥

01.12.14
Ouverture du forum au publique.

11.05 au 24.05
Automne


Les températures commencent à chuter à l'approche de l'hiver, petit à petit. Comptez entre 14° et 18° cette semaine, avec quelques nuages aidant le soleil, timide ces derniers temps, à se cacher. N'oubliez pas votre parapluie, il se pourrait que quelques gouttes viennent nous embêter, dansant avec la foudre !
Suivez-nous !


Vous avez la possibilité de nous suivre sur notre page facebook, dédiée au forum et à toutes l'actualité !