AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
FERMETURE DE YUUKOU

Pour plus d'informations, rendez-vous par ici.

Une retrouvaille spéciale ( Pv Murphy ).
Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 03/05/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1733
✖ RPs aimés par les autres : : 0

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : A VOIR
✖ Club du perso : A VOIR
avatar
Ren Nowaki
Élève de la filière sportive

Dim 3 Mai - 17:26

Un dernier coup !



Comment souvent, je me retrouvais seul pour m'entraîner un peu. Bien que je ne sois plus dans ce fameux camp, les réflexes étaient souvent là. En tant que sportif, quoi de plus normal pour moi que sculpter mon corps ou m'entraîner ? Aujourd'hui, je ne courais pas, je me contentais de taper dans un sac de sable. Ayant bandé mes mains, j'extériorisais ma colère. Je repensais au passé, le fait que mon père m'ait traité comme un moins que rien, ou me porte personnellement responsable de la mort de maman. Pensant à cela, mes coups deviennent bien plus puissants, je pourrais presque me briser le bras ou la main à taper de la sorte sans jamais prendre de pauses. Si quelqu'un jouait le ou la spectateur(trice), il / elle pourrait croire que je voulais tuer le sac.

Le temps passe et doucement mais sûrement, la sueur se faisait voir.  Débutant par mon front, c'est mon visage qui se faisait envahir de quelques gouttes d'eau salée. Malgré cela, je ne m'arrêtais pas, comme si je comptais me défouler sur ce sac de mes deux, jusqu'à tomber au sol, épuisé. Même la fatigue physique ne m'arrêterait pas. Sentant la chaleur monter en moi, je me stoppais pendant quelques secondes pour retirer mon haut, me dévoilant torse nu. Une fois cela fais, je retournais me battre contre mon ennemi imaginaire. Je frappais pour chaque coups que j'aurais donner. Un coup pour la mort de ma mère totalement injuste... Deux coups pour l'entraînement militaire qui ne m'intéressait pas... Trois pour le fait de ne rien savoir sur cette fille que j'avais croisé dans le passé... Quatre pour le fait que mon père ne me parle plus comme son fils.
Me mordant la lèvre nerveusement, je donne un dernier coup faisant littéralement voler le sac, sans pour autant briser l'attache qui le maintenait au dessus du sol. Mon souffle commençait à disparaitre, j'étais crevé... Malgré les entraînements, je ne suis pas une machine de guerre, je ne suis pas un soldat d'élite, mais je sais me battre, être endurant et j'en passe. Respirant fortement, je reprenais mon calme pour un temps indéterminé. Me mettant à même le sol, je regardais ce sac qui se balançait d'avant en arrière.

" ... Tch... "


Je grogne contre moi-même, moi le fameux rebelle. En effet, il n'est pas rare d'entendre parler de moi dans les couloirs. Cependant, ne croyez pas que je suis un gangster ou autre, Je suis comme les autres de mon genre, je fais parler de moi de part le fait que je ne me soumet à rien ni personne. Cependant, personne ne sais ce qui se cache derrière derrière ce masque de personne parfois calme, ou parfois violente. Je connaissais quelques personnes, mais personne n'avait le titre " d'ami ". Seul, voilà ce que j'étais.

Me redressant, je vins à aller vers les gradins et chercher une serviette que je mis autour de mon cou afin de m'essuyer un peu. Je devais me changer l'esprit, penser à autre chose. Mais alors que je tentais cela, j'eus une pensée toute conne, une interrogation : qui était cette meuf aux cheveux verts. Cela ne manqua pas de me frustrer encore plus et sans réfléchir, je me remis à frapper fortement le sac. Même ça, j'étais pas capable d'avoir des réponses. Redoublant de force et me déchaînant sur ce sac, je repris mon petit moment solitaire.
Certains usent de leurs mains pour se satisfaire... Moi, je tapais dans un sac. Amusant n'est-ce pas ? Libérant ma frustration sans pouvoir avoir de partenaire à qui parler ou autre, je m'enfermais dans ce petit monde qui était le mien. Jje me fichais du regard d'autrui, paraitre seul m'importait peu. Pourtant, je le cachais, je souffrais sans vouloir l'avouer.

Le passé... Voilà une belle chose qui nous forge. Le mien n'a rien de glorieux et pourtant, je n'en parlais pas comme un dépressif mais pas comme quelqu'un qui en est heureux pour autant. Donnant un autre dernier coup, je rattrape ce sac qui me sert d'ennemi et je soupire doucement afin de reprendre mon souffle en main.

" Fait chier... "


Serrant les poings, je me recule doucement avant de commencer à défaire mes bandages aux bras et aux mains. J'allais arrêter pour aujourd'hui, sans quoi, ça allait mal finir. Quoi que...



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 27/03/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1816
✖ RPs aimés par les autres : : 41

✖ Age du perso : 20 ans
✖ Sexe du perso : Féminin
✖ Spécialisation(s) du perso : Trapèze et gymnastique
✖ Poste scolaire : Gérante du club de magie
✖ Club du perso : Club de magie
✖ Travail du perso : Trapéziste, magicienne et autres dans le cirque de la ville
avatar
Murphy Kaori Takeshi
Élève de la filière sportive

Mar 12 Mai - 13:25
B
euh… La tête enfoncée dans l’oreiller, il faut croire que Murphy n’avait pas envie de se lever ce matin. Clairement pas si on observe la bave couler de sa bouche de princesse, pas si princesse que ça, endormi. Le réveil sonne une fois, deux fois, trois fois… Quatre fois… Puis il continue sur sa lancée, déterminé à réveiller le papillon qui était confortablement installé dans son cocon. Elle tourne dans le lit pour tourner le dos au réveil, puis enfonce sa tête sous l’oreiller, mais rien à faire. Elle sort finalement un bras de sous la couette et elle le tend de tout son long pour attendre le réveil. Mission Accomplie, réveil atteint, petit hic, il se fracasse par terre. Bah oui, il ne fallait pas le pousser en essayant de l’attraper aussi… Dans un sursaut, la jeune plante verte se redresse et regarde partout dans la pièce, constatant que son acolyte sonore était par terre. Elle soupire et se frotte le visage, les cheveux complétement en guerre avec eux-mêmes.

D
ans un élan de motivation passagère, elle se lève, entrainant avec elle son drap, bawi, elle était nue, elle ne va pas se balader à poil devant les fenêtres de son appartement pour offrir une vue de rêve à ses voisins pervers. Aujourd’hui, pas cours, mais il n’y a pas d’heure pour s’entraîner. Elle se glisse dans la salle de bains et enfile sa tenue de gymnaste, serrée, près du corps. Puis elle met par-dessus un jogging, puis son sweat. Voilà, elle était prête, pas de maquillage, rien, c’était inutile quand on sait qu’on va transpirer comme un cochon. Elle ne comprendra jamais ces nanas superficielles qui vont faire du sport maquiller, ou avec des bijoux fantaisies. Le seul bijou qu’elle garde, c’est une bague au bout d’une chaîne. Pourquoi au bout d’une chaîne ? Simplement parce qu’elle ne peut pas porter de bague pour faire ce qu’elle fait, au risque de gravement se blesser, voir, se couper le doigt. Que cette bague pendouille autour de sa gorge ne veut pas dire qu’elle est moins importante, bien au contraire, elle ne veut pas s’en séparer, même si elle n’est que souvenir lointain. Le témoin d’une promesse brisée. À cette pensée, la jeune femme s’empare de son casque de musique et le glisse sur la tête pour penser à autre chose. Elle attrape son sac de sport et sort de chez elle, prenant grand soin de fermer à clé derrière elle. On ne sait jamais. Elle se faufile dans les rues jusqu’à la navette flottante et c’est parti pour une matinée d’entraînement.

D
ix petites minutes plus tard, elle était devant le portail de l’académie. Elle entre dans la cours puis prend, sans une pointe d’hésitation la direction du gymnase. Elle ouvre la porte, et cette dernière à peine ouverte, des bruits attirèrent l’attention de la demoiselle qui retira son casque, le laissant pendouiller autour de son cou. Quelqu’un était déjà là. Enfin. Qu’importe. Le gymnase était bien assez grand pour deux, plus encore. Mais ce qui attira d’avantage son attention, c’est l’acharnement dont fait preuve l’inconnu, contre ce pauvre sac de frappe… Murphy pencha la tête sur le côté un instant, puis elle fit la moue. S’il continuait comme ça, il allait finir par sévèrement se blesser les mains et les avant-bras. Elle soupire et pose son sac dans un coin de la salle, désespérer. Elle était la première à se faire mal, à forcer sur ses entraînements, mais elle ne supportait pas de voir les autres faire de même et mettre leur santé en danger. Elle s’approche du jeune homme qui venait visiblement de se calmer et qui allait arrêter si on en croit ses bandages qui disparaissent petit à petit de ses mains. Il n’avait sans doute pas remarqué sa présence. Elle lui attrape le bras et le regarde dans les yeux « Hoy, tu veux ne plus pouvoir taper dans un sac en faisant ce que tu veux ?! »



Ce qui doit arriver arrivera.
Élève de la filière sportive
✖ Date d'inscription : 03/05/2015
✖ Messages : 6
✖ Yuus : 1733
✖ RPs aimés par les autres : : 0

✖ Age du perso : 20
✖ Sexe du perso : Masculin
✖ Spécialisation(s) du perso : A VOIR
✖ Club du perso : A VOIR
avatar
Ren Nowaki
Élève de la filière sportive

Mar 12 Mai - 15:09

Un dernier coup !



La solitude est un choix que peu assument. Des fois, elle nous est imposée, et dans mon cas, je ne sais pas ce qui m'arrive. Suis-je seul car je le souhaite ? Ou bien parce que la vie me l'a imposé ? Doucement, je retire mes bandages en ignorant ce qui se cache ne dessous. Que ce soit une partie de mes poings qui sont prêt à légèrement saigner, ou les hématomes, je m'en fiche. Je suis pensif et cela m'empêche de continuer dans ce jeu interdit qu'est la violence. Si cela ne tenais qu'à moi, je taperais dans ce sac jusqu'à en mourir, ou faire mourir mes bras et mains.

Alors que je me pensais seul, voilà que quelque chose me touche. Rapidement, les " informations " arrivent à mon cerveau et je ressens une main se refermer sur un de mes bras. Des doigts fins et froids touchent ma peau, provoquant presque un électrochoc dans tout mon corps. Sur le coup, je m'immobilise jusqu'à ce qu'une voix me sorte de ma transe. Qui est la personne qui ose me déranger ? Qui est cette personne qui semble presque s'inquiéter de mon état hein ? Intrigué et impulsif comme bien souvent, je plonge mon regard dans ceux de la personne face à moi et d'un geste brusque, je rompt le contact entre sa main et l'un de mes bras.

" ... Qu'est-ce que ça peut te faire ? "


Le message était clair et limpide " dégage ". Pourtant, alors que mes yeux arrivaient à percevoir la lueur de ses pupilles, je vins à repenser à ce que j'avais dis. Ces yeux... Cette fille... Se pourrait-il ? Est-ce réellement possible ? Sur le coup, je reste silencieux et repense à ce jour. Un moment comme les autres, moi courant dans la nature et là, sur le " campus " , je croisais cette fille. Certes, physiquement elle n'était pas pareil, mais j'avais l'intime conviction que ce soit bien elle et non un sosie.
Troublé, je vins alors à rester là, alors que de base, j'aurais fuis. Que fait-elle ici ? Qui est-elle ? Ne serait-ce pas une illusion faite pour me narguer ? Je reste sans voix un instant et si l'on regarde bien , on pourrais même croire que je me calmais un bref moment. Je venais de réaliser qui elle est.

" ... Toi ? "

Je fronce un bref instant les sourcil, montrant qu'un détail me gêne, mais finalement, je ne dis plus rien. Mes bandages se déroulent et tombent au sol, laissant voir des bras pour le moins bien fournis. Malgré la formation musculaire plus qu'intéressante, on peut aussi voir les traces d'un entraînement régulier et intense. Ou alors, on peut se dire que je frappe souvent des choses. Quoi qu'il en soit, je ne porte plus d'attention à cela, et j'attarde mon regard sur elle et uniquement elle. Sa tenue moulante la rends facilement sexy, mais je ne m'attarde pas vraiment sur ce détail. Non... Ce qui me fais poser des questions intérieurement, c'est cette bague. Serait-elle ?
Wait... Pourquoi cette possibilité me traverse l'esprit comme une évidence ? Pour une raison que j'ignore, je sentais une vague de rage et sans doute de jalousie passer à travers mon corps, mais finalement, je me mis à secouer la tête comme pour me dire " c'est rien ".

Revenant à elle en lui adressant un regard moins lointain, - prouvant que je cessais d'être dans mes pensées -, mon timbre de voix devint plus chaleureux.

" Qui es tu ? Et que fais tu ici ? "


Semblant troubler, je ramasse mes bandages et je me contente de les déposer proche de mes affaires non loin de là. Revenant proche de la belle, finalement, la question fatidique pour être sûr d'une chose, tombe.

" ... C'est bien toi n'est-ce pas ? ... Celle que j'ai vu un jour au centre de formation militaire ? Non ? "




CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Afficher la navigation

Anonyme
Il parait que Ryuu Rose Callyum a fait de la télé-réalité... Il baisse dans mon estime !

Maître Corbeau
On aurait croisé Sting Stark dans le couloir avec une plaquette sur une opération de changement de sexe. Était-il une femme ou souhaite-t-il le devenir ?

Batman Portugais
Il parait que Leah A. Parker ferait certaine chose pas très catholique au professeur de Math pour garder une bonne moyenne !

Un fan anonyme
Himeka, l'ancienne super Idole japonaise, dormirait encore avec son doudou en suçant son pouce !

Top modèle
Eikichi Onizuka serait célibataire et rechercherait une petite amie, afin de combler son quotidien !

L'archiviste
Derrière le nouvel élève Kira Akuma Iruya se cacherait... Un démon ? En tout cas, les bleus qu'on peut voir sur quelques racailles semblent montrer qu'il sait se défendre quand on l'agresse...

Kanra
Le petit Kira aurait fondu pour une certaine élève de la filière sportive, fascinant non ?

Anonypoulpe
Katsu Aonori aurait, par le passé, sauvé un bébé phoque d'une attaque de morses.

Le Corbeau Bleu
Il paraîtrait que Eikichi Onizuka a ce caractère de merde, pour dissimuler un Coeur d'ange qui le laisserait paraître pour un garçon facile

Le corbeau bleu
J'ai entendu dire que le petit Kira lancerait volontairement des rumeurs sur lui pour attirer l'attention parce qu'il se sent seul et se trouve inintéressant.

Papillon noir
Gumo Zero utiliserait un faux nom pour cacher son passé d'escorte boy.

12.05.15
Un système de vote pour les réponses rps que vous adorez a été mit en place, pour plus d'informations, rendez-vous Ici.

12.05.15
Un compteur de mots est désormais disponible. Pour plus d'informations, rendez-vous ici

. . .


10.05.15
14 comptes inactifs depuis deux mois, supprimés.

10.05.15
Les résultats des votes aux tops sites sont disponibles pour la semaine du 3 au 10 Par ici.

10.05.15
Les membres possédant un travail à mi-temps ou étant professeur/membre du personnel, ont été crédité pour le mois de mai de 1500 Yuus.

10.05.15
Nouveau concours de prédéfinis, inscriptions et informations Par ici.

. . .


02.05.15
Trois nouvelles filières ouvrent à Yuukou ! La filière du droit et de la politique, la filière technologique et mécanique et la filière militaire ! Pour plus d'informations, rendez-vous à la fin de ce sujet

01.05.15
Yuukou fête ses 6 mois de vie, merci à tous !

01.05.15
Les loyers ont été prélevés.

01.05.15
Supression des comptes fantômes. On passe de 86 à 72 membres. ♥

01.05.15
Un nouveau Tops membres du mois est disponible. On félicite Kjeel Ashcroft pour sa présentation du mois,Jeungo Iseul qui a été élue membre du mois, Kiba Zaraki qui est élu ChatBoxeur du mois, Milo Lafferty, élu Roliste du mois pour son activité et la qualité de ses écrits et le RP du mois est le Rp de Milo et de Shelby : ICI. Félicitations ♥

30.04.15
Design n°3, installé, entièrement réalisé par Ryuu Rose Callyum.

30.04.15
De nouvelles rumeurs sont disponibles dans la Rumeurs'Box.

30.04.15
Désormais vous pouvez trouver des informations sur la météo de la semaine dans l'onglet " La météo ".

. . .


07.03.15
Recensement effectué. Suppression de 49 comptes. On passe donc de 100 membres à 51. ♥

01.12.14
Ouverture du forum au publique.

11.05 au 24.05
Automne


Les températures commencent à chuter à l'approche de l'hiver, petit à petit. Comptez entre 14° et 18° cette semaine, avec quelques nuages aidant le soleil, timide ces derniers temps, à se cacher. N'oubliez pas votre parapluie, il se pourrait que quelques gouttes viennent nous embêter, dansant avec la foudre !
Suivez-nous !


Vous avez la possibilité de nous suivre sur notre page facebook, dédiée au forum et à toutes l'actualité !